Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

La jongleuse (Canada) | ± 43¾ pages | Vu 3120 fois. | Henry-Raymond Casgrain
Lettre CXLI - Conte persan (France) | ± 5¾ pages | Vu 3119 fois. | Charles Montesquieu
Le  narrateur a été présenté à une dame de la cour qui le questionne sur les moeurs des Persans. Il lui fait part de ce conte : une femme nommée Zuléma, connaissant le saint Alcoran par coeur, raconte à ses compagnes - pour illustrer le fol orgueil des hommes - qu'un homme arabe, Ibrahim, était d'une jalousie insupportable, et qu'il tenait presque toujours enfermées ses douze femmes. Un jour, une des femmes, Anaïs, s'est plainte de cela, et il l'a poignardée. Elle s'est retrouvée dans un autre monde et, contrairement à la croyance populaire qui veut que le paradis n'est fait que pour les hommes, elle a constaté qu'il était, en fait, un lieu de délices pour les femmes vertueuses, où elles sont « enivrées d'un torrent de voluptés, avec des hommes divins qui leur seront soumis ». Se rappelant le pauvre état des autres femmes avec qui elle partageait le sérail d'Ibrahim, Anaïs envoie sur terre l'un des jeunes hommes qui étaient auprès d'elle, avec l'apparence d'Ibrahim, dans l'intention de le déloger. Le vrai Ibrahim est chassé du sérail, et l'autre prend sa place ; il congédie les eunuques, refuse que ses femmes portent le voile, dissipe la forture... Lorsque, trois ans plus tard, le vrai Ibrahim revient ; il ne trouva plus que ses femmes et... trente-six enfants !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Aïcha Mozbayel (Arabe) | ± 4¼ pages | Vu 3117 fois. | Tradition Orale

Voici quelques aventures de Aïcha qui est, en Algérie une sorte de Gaston Lagaffe ... Elle se rapproche aussi, d'une certaine manière, du fameux « Nasroudine ». La mariée et le cadi montre comme Aïcha se marie à un homme à qui elle prend une partie de son avoir après avoir berné le cadi. Dans La femme enceinte, Aïcha entre chez un inconnu, se fait appeler Youyoutez, et s'enfuit le lendemain avec tous les meubles. L'homme appelle, « Youyoutez ! » et toutes les femmes se mettent à pousser des yoyous ! Dans L'héritage, Aïcha provoque la mort d'une vielle femme en lui faisant avaler des tripes bouillantes et fouette la langue du vieux pour n'en faire qu'un lambeau de chair.  Le vieux ne peut l'accuser et meurt. Dans Bezghètchine, elle demande à un homme de l'épouser, de couper sa barbe et d'aller au bain. Elle lui vole tous les  habits.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les marais de sel (Afrique) | ± 1½ page | Vu 3109 fois. | Tradition Orale
Les Ayayonga préféraient casser le sel plutôt que cultiver les terres et s'occuper du bétail. Un vieillard les avertit que leur dieu n'était pas content de leur négligence. Les hommes le lapidèrent avec des blocs de sel ; le dieu couvrit alors le ciel de nuages et inonda de ses larmes le pays des Ayayonga. C'est depuis ce temps qu'à la place des champs et des pâturages s'étendent de marais à perte de vue.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La tortue avisée (Afrique) | ± 3¼ pages | Vu 3108 fois. | Tradition Orale

Une tortue dit aux animaux de se débarrasser du chanvre ; les animaux refusent car le chanvre est inoffensif. Des hommes arrivent, et avec le chanvre, font des arcs et des flèches pour tuer un flamant, une canne à pêche pour pêcher une carpe, des cordes pour prendre une antilope. La tortue libère l'antilope. Ils font une course et la tortue s'accroche après la queue de l'antilope qui croit que la tortue est aussi rapide qu'elle. Le lion invite les animaux à un festin : tous mangent, la tortue emprunte une assiette et l'antilope va en chercher une chez-elle. À son retour, il n'y a plus rien à manger. Le lion organise un concours pour déterminer qui est le plus fort et la tortue mord le pied du lion. Elle est déclarée reine des animaux mais avec le temps le lion a repris le titre.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vieille de Gleann-na-mBiorach et le taureau noir (Irlande) | ± 3½ pages | Vu 3108 fois. | Douglas Hyde
Un vieillard, qui allait donner de l'avoine à un taureau noir, voit un chien à huit pattes dans un trou, et un héron avec une anguille dans son bec. À cet endroit, dit le taureau, demeurent la sorcière qui a détruit tout le bétail, vaches et taureaux ; le chien est son fils ; le héron, sa mère. Le vieillard, sur les conseils du taureau, revient, armé d'un fléau, et fait un feu près du trou pour faire sortir la sorcière et sa compagnie. Le taureau et le vieillard les combattront et les vaincront. Le taureau entrera dans le trou qui se bouchera d'une masse de terre et le vieillard repartira chez lui avec une bourse pleine d'or et d'argent.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Bonne humeur (Danemark) | ± 3¼ pages | Vu 3106 fois. | Hans Christian Andersen
Un homme est toujours de bonne humeur ; sûrement à cause de son père qui était cocher de corbillard. Alors, il lit le journal et se promène au cimetière pour garder sa bonne humeur. Ici, il observe les restes d'un homme malheureux qui fustigeait toujours lorsqu'il allait au théâtre, ici un homme heureux d'origine noble, ici un homme de soixante-sept ans qui a une une nouvelle idée qui l'a tué...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 006 - Le fidèle Jean (Allemagne) | ± 5½ pages | Vu 3104 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi meurt et demande au fidèle Jean de veiller sur son fils et de visiter tout le château sauf une pièce. Le prince visite la pièce et voit le portrait d’une jeune femme et veut la retrouver. Ils partent en voilier avec des objets en or dans le pays de la princesse du Dôme d’or. Ils la ramènent mais dans le voyage trois corbeaux parlent d’un cheval qu’on doit tuer, d’une chemise qu’on doit brûler, de trois gouttes de sang à cracher. Le fidèle Jean réalise le tout mais le roi le met sur le bûcher. Le fidèle Jean avoue tout et est transformé en statue de pierre, qui, plusieurs années plus tard, dit au roi que s’il coupe la tête de ses deux enfants, il reprendra vie. Le roi le fait et le fidèle Jean, redevenu vivant, remet en place les deux têtes.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les aventures de monsieur Tam-Kik (France) | ± 6½ pages | Vu 3100 fois. | Ernest du Laurens de la Barre
Tam-Kik est le fils de Job ; ils sont si pauvres qu'ils n'ont rien à manger. Tam-Kik part faire sa vie. En chemin, il rencontre un mendiant et lui donne son manteau troué. Le mendiant lui fait cadeau d'une cage avec une mouche bleue. Tam-Kik continue son chemin, arrive dans un bois et, conduit par deux gros chiens, entre dans la maison d'un ogre. En rusant, il évite d'être mangé mais Jalm (qui a refusé l'aumône au mendiant) est déjà ficelé. La mouche sort de sa cage et pique les chiens qui se sauvent, puis l'ogre qui tombe et s'assomme. Tam-Kik s'en va et Jalm cherche l'or de l'Ogre. Tam-Kik va travailler pour un fermier et, la mouche aidant, il abat tellement de boulot que la fille du fermier l'épouse. Quant à Jalm, on le retrouve mort ; des voleurs l'ont tué pour son or.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’eau de feu (Canada) | ± 4¼ pages | Vu 3099 fois. | Charles Quinel
Le chef des Hurons à Hochelaga est malade ; ses sorciers n'y peuvent rien ; ses fils parlent de la médecine de blancs. On envoie chercher Cartier qui masse le chef avec de l'eau-de-vie et calme ses rhumatismes. Cartier fait impression lorsqu'il met le feu à l'eau-de-vie. Puis l'hiver arrive. Les blancs, malades, se méfient des peaux-rouges qui ne veulent plus échanger nourriture et fourrure contre de simples bibelots. Un soir, les Indiens volent un baril d'eau-de-vie et y mettent le feu ; mais leur village brûle entièrement. C'est ainsi que les peaux-rouges ont appelé par la suite l'eau-de-vie eau de feu.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La folle (France) | ± 2½ pages | Vu 3093 fois. | Guy de Maupassant
Une femme qui perd en un seul moi son père, son mari et son enfant devient folle ; elle se couche et ne peut plus se lever. « Quand la mort est entrée une fois dans une maison, elle y revient presque toujours immédiatement, comme si elle connaissait la porte. » Pendant quinze ans, la femme reste couchée. Puis la guerre se déclare ; les Prussiens arrivent à Cormeil, et les soldats sont distribués dans les maisons des habitants. L'officier, qui est chez cette femme, est insulté, car la femme ne se lève pas ; il ne croit pas à son état pathologique. Il la fait porter sur son lit dans le bois. L'hiver arrive et passe, suivi du printemps. À l'automne, au temps des bécasses, le narrateur va à la forêt et découvre les ossements de la femme que les loups avaient dévorée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le corps-sans-âme (France) | ± 2¾ pages | Vu 3085 fois. | Adolphe Orain
Un prince part à la recherche de sa fiancée et va voir Viviane et Merlin. Puis il rencontre trois animaux, un lion, un aigle, une fourmi et propose le partage d'un cheval ; il pourra en contre-partie se transforme en ces animaux. Il suit un faucon au pays de la Montage de verre, met un oeuf dans la bouche du magicien qui meurt. retrouve se fiancée qui était transformée en colombe.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un riche pauvre (Russie) | ± 1 page | Vu 3072 fois. | Léon Tolstoï
Un pauvre rêve de devenir riche et ne comprend pas pourquoi les riches accumulent leur richesse. On lui donne une bourse qui donne un nouvel écu à chaque fois qu'on prend celui disponible. Mais le pauvre ne pourra dépenser ses écus que lorsqu'il aura jeter la bourse dans une rivière, au risque de voir ses écus transformés en pierres. Le lendemain, il hésite à jeter sa bourse ; une journée de plus, se dit-il, et il en aura plus. Puis de jours en jours, de semaines en mois en années, l'homme sort des écus, vieillit dans la pauvreté et est devenu jaune comme son or.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'homme au pois - Conte Lorrain (France) | ± 2¾ pages | Vu 3061 fois. | Alfred Jeanroy
Un fermier meurt ; ses trois fils héritent. L'un du moulin, l'autre de la maison, le dernier, un peu bête, d'un vieux pois chiche. Il part avec sont pois ; demande à dormir chez une paysannge mais elle accepte seulement son pois. Le garçon dort ailleurs et quand il veut reprendre son pois, une poule l'a mangé. Il repart avec la poule ... pour se retrouver avec un gros porc ... pour se retrouver avec la fille d'un fermier qu'il marie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'âne Merveille (France) | ± 2½ pages | Vu 3048 fois. | Michel Antar
Un homme est couché sur le bord de la route et son âne parle aux passants qui partent, apeurés. Le maire du village se mêle de l'affaire et l'homme et son âne donne un spectacle aux gens du village. On s'en doutera, l'homme était ventriloque.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 044 - La Mort marraine (Allemagne) | ± 2¼ pages | Vu 3046 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un homme cherche un parrain pour son fils. Il rencontre Dieu, Diable mais c'est la Mort, la grande Faucheuse qu'il choisit. Elle fait du fils un médecin qui sauve les malades avec une certaine herbe, tant que la Mort n'est pas à la tête du mourant. Deux fois, le médecin fait tourner les mourants pour que la Mort se retrouve à leurs pieds. La seconde fois est de trop, la Mort par avec le médecin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le cavalier masqué (Canada) | ± 9½ pages | Vu 3045 fois. | Charles Quinel
Le narrateur va en Gaspésie, berceau de la Nouvelle-France, et se fait raconter deux histoires : celle de Laurent et de Casimir, deux pêcheurs ivrognes, de Barachois, qui ont lancé un défi au diable - qui les a invités à revenir le lendemain pour un ... régal inoubliable. Le lendemain, les deux hommes prennent la mer pour aller trinquer avec le diable. On a retrouvés quelques jours plus tard les cadavres de Laurent et de Casimir, avec des trace de doigts crochus au cou. Puis cette autre légende qui s'est déroulée dans cette même maison où est le narrateur est l'invité : un soir de mardi gras, Jérôme Descoutures donne un bal, au plaisir de sa fille, Rose. Un voyageur étrange demande l'hospitalité et on la lui accorde. Son cheval noir est attaché à l'extérieur, et lui-même porte un loup noir à la figure, un masque. Le bal s'anime et l'étranger regroupe autour de lui jeunes et moins jeunes femmes. Puis il danse  avec Rose, au déplaisir de son fiancé, Henri d'Aulnay, qui lance un défi à l'étranger. Les deux « hommes » se retrouvent dans une pièce isolée et se battent à l'épée. Rose surgit et au moment où l'étranger allait toucher mortellement Henri et crie « Mon Dieu, protégez-le ! ». Le diable, car c'était lui, bondit contre le mur ; un coup de tonnerre secoue la maison et quand la fumée se dissipe, il ne restait qu'une silhouette sur le mur, silhouette qui s'efface lentement avec les années.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Griselidis (Europe) | ± 7½ pages | Vu 3043 fois. | Tradition Orale
Un seigneur épouse Griselidis, la fille d'un pauvre vieillard. Il exige obéissance ; elle la lui promet. Pour la mettre à l'épreuve, il lui fait croire qu'il devra mettre à mort l'enfant qui vient de naître, une fille. Elle le lui donne ; il envoie l'enfant chez sa soeur qui l'élèvera. Quatre ans plus tard, il réclame le second enfant, c'est un garçon. Elle le lui donne. Alors que les enfants, qu'elle croit morts, ont huit et douze ans, le seigneur demande à Griselidis de partir, car il veut épouser une femme de son rang. Elle accepte et part. Puis elle revient pour accueillir la « nouvelle » épouse du seigneur. Il avoue tout : c'était un simulacre pour l'éprouver. Il lui déclare son amour, et lui redonne ses deux enfants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux frères (Russie) | ± 1½ page | Vu 3043 fois. | Léon Tolstoï
Deux frères découvrent, dans la forêt, une pierre sur laquelle est écrit : celui qui suit son chemin, trouve une rivière, prend les oursons à l'ourse, se sauve dans une montagne, trouvera le bonheur dans une maison. L'un des frère est sceptique et a peur du danger ; l'autre suit les consignes et devient tzar pour cinq années. Il est déchu et va retrouver son frère ; ils se racontent leurs histoires. Ni un ni l'autre regrettent : l'un a vécu sans tracas ; l'autre est déchu mais a des souvenirs...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Fille et le loup (Le petit chaperon rouge) (France) | ± 1½ page | Vu 3041 fois. | Tradition Orale
Une fillette revient du travail et rencontre le loup. Elle lui explique qu'elle se rend chez sa mère mais le loup arrive avant et tue la mère. Il en mange la moitié et fait de l'autre moitié viande et sang. Quand la fillette arrive, le loup déguisé en la mère lui offre à manger et à boire, puis mange la fillette.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[035] Histoire du premier Frère du Barbier (Arabe) | ± 3¾ pages | Vu 3037 fois. | Antoine Galland
Ivan le petit sot (Russie) | ± 22½ pages | Vu 3035 fois. | Léon Tolstoï
Un père a trois fils : Semione la Bataille, Tarass le Ventru, Ivan l'Imbécile. Le premier obtient un haut grade mais revient chez son père demander le tiers du Domaine. Ivan le sot accepte. Le second devient marchand et revient chercher son tiers. Le vieux démon n'est pas content que les frères ne se disputent pas et il envoie trois diablotins. Le premier cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde. Le second cause la perte de Tarass le Ventru en l'endettant. Mais le troisième ne vient pas à bout de Ivan le sot qui oblige le diablotin à le guérir en lui donnant trois ramilles ; Ivan prononce le nom de Dieu et le diablotin s'enfonce dans la terre. Semione la Bataille revient vivre chez son père. Le second diablotin essaie de décourager Ivan mais ce dernier l'oblige à lui fabriquer des soldats qui chantent en secouant une botte d'avoine et le diablotin s'enfonce dans la terre. Tarass le Ventru revient vivre chez son père. Le troisième diablotin essaie à son tour de dérourager Ivan l'oblige à lui donner de l'or en frottant une feuille de chêne et le diablotin s'enfonce dans la terre. Ivan fait chanter ses soldats au village et distribue de l'or et ses frères l'apprennent. Semione la Bataille repart avec des soldats pour faire la guerre ; Tarass le Ventru repart avec de l'argent pour commercer. Mais Ivan refuse d'en donner une seconde fois ; car l'un tue et l'autre appauvrit. Les deux frères deviennent tsars. Avec la deuxième ramille, Ivan guérit un vieux chien ; avec la troisième, une mendiante au lieu de la fille du tsar. Ivan guérit la tsaverna par sa présence et ils se marient. Mais Ivan préfère le travail à la richesse et sa femme fait comme lui. Toutes les personnes intelligentes quittent le royaume et seuls restent les imbéciles. Le vieux démon décide à son tour de se venger. Il cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde et de Tarass le Ventru qui ne peut plus rien acheter même s'il est riche. Il s'essaie avec Ivan. Le vieux démon veut enrôler les villageois contre de l'alcool, mais les imbéciles éclatent de rire. Il veut les enrôler de force ; c'est un échec. Le vieux démon s'allie au roi des cafards mais ses soldats ont honte de brûler, piller, tuer des imbéciles qui ne se défendent pas et qui les nourrissent. Le vieux démon change de tactique ; il distribue de l'or mais les imbéciles la donnent à leurs enfants pour qu'ils jouent. Le vieux démon veut manger et on lui indique la maison de la soeur de Ivan. Elle donne à manger à ceux qui ont les mains calleuses avant tout et le vieux démon passe en dernier. Il veut alors instruire les villageois car le travail cérébral dit-il accomplit de plus grands choses que celui manuel. Mais à la fin, le vieux démon tombe de l'escalier et sa tête s'enfonce dans le sol. «Oh! s'écria Ivan. L'homme honnête disait la vérité. Il arrive que la tête éclate. Il s'agit bien de cals ! Travailler du cerveau vous donne des bosses sur le crâne!» Morale : «Il faut avoir les mains calleuses pour s'asseoir à notre table. Qui ne les a pas ne mange que les restes.»

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La princesse des glycines (Chine) | ± 9½ pages | Vu 3017 fois. | Tradition Orale
En Chine, dans une petite ville, un usurier est jaloux de l'enfant talentueux d'une veuve. Elle espère que son fils, Wang, mariera une princesse. Des années plus tard, un princesse surgit dans la chambre du garçon, où flotte une odeur de glycine ; ils partagent une passion commune : les dominos. Elle lui remet un coffre d'or et lui demande d'attendre un mois avant de construire une maison. Mais Wang ne peut attendre. Sur ce, il rencontre Yang qui lui remet une coupe d'argent et une figurine de jade. Ces objets ayant été volés ; Wang est arrêté. La princesse revient le voir et lui donne un talisman. Wang est en route pour paraître devant un juge ; ses gardiens sont mis en déroute. Qu'à cela tienne, il se présente devant le juge qui en conclut qu'il n'est pas coupable du vol. Yang cambriolera le vieil usurier ; Wang aura deux enfants avec la princesse, qui lui annoncera que sa vie sur la terre est terminée. Elle s'en ira avec ses enfants, laissant derrière elle des glycines en fleurs.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vraie légende du Taubenloch (Suisse) | ± 4½ pages | Vu 3015 fois. | Paul-Otto Bessire
Au temps des Croisades, le seigneur Enguerrand partit pour la Terre Sainte, car il avait quelques péchés à sa faire pardonner. Mais il en est revenu plus mécréant, accompagné d'une vingtaine de Sarrasins cruels, qui étaient sa garde du corps. Enguerrand se mit à faire l'ordre et la loi dans son domaine, près de Boujean, volant et tuant, s'il le jugeait opportun. Un jour, alors que le meunier Gauthier s'en allait se marier avec Béatrice, Enguerrand leur tendit un embuscade et, avec ses Sarrasin, massacrèrent la petite troupe qui allait sur le chemin. Béatrice sauta alors dans le vide et se noya dans la rivière, en bas, pour aller, dit-on, tout droit au paradis. Une bonne journée, les jeunes gens de Boujean, qui avaient juer de venger leur amis, sortirent par centaines du bois et tuèrent les Sarrasins, passèrent au fil de l'épée Enguerrand, et incendièrent le château. Depuis, au printemps, au chant des colombes, on dit que c'est l'âme de Béatrice qui revient sur terre.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[024] Sixième voyage de Sindbad le Marin (Arabe) | ± 7¼ pages | Vu 3011 fois. | Antoine Galland
Après une année de repos, Sindbad reprend la mer, depuis la Perse. Le capitaine perd sa route et le bateau fait naufrage sur une île, où la plage est couverte d'ossements humains ; les survivants sont coincé entre la mer, d'un côté, et une montagne infranchissable, de l'autre. Les hommes meurent de faim les uns après les autres ; Sindbad se fait un radeau où il posé des rubis et des émeraudes, et s'engage sur une rivière qui s'engouffre sous la montagne. Il en ressort vivant, dans une campagne, où des noirs l'emmènent à leur roi. Ce dernier donne à Sindbad une lettre ainsi qu'un présent pour le calife Haroun-al-Raschid : un vase d'un seul rubis avec une esclave d'une beauté ravissante. De retour à Bagdad, Sindbad remet le tout au Commandeur des croyants. Une fois le récit terminé, il fait remettre cent sequins à Hindbad et l'invite à revenir le lendemain pour écouter le Septième et dernier voyage de Sindbad le Marin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...