Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

Ourson (France) | ± 46¼ pages | Vu 2771 fois. | Comtesse de Ségur
Le pauvre et le riche (France) | ± 2¼ pages | Vu 2768 fois. | Jean François Bonaventure Fleury
Un riche donne une vache à un pauvre. Le fils du pauvre fait paître la vache dans le champs du riche. La seconde fois, le riche dit qu'il ira tuer le pauvre. Le pauvre, rusé, a fait semblant de tuer sa femme pour trois jours. Le riche va en faire autant mais la tue pour vrai. Le pauvre fait semblant de chauffer un chaudron avec un fouet ; le riche achète le fouet pour rien. Alors, le riche ordonne à ses domestiques d'enfermer le pauvre dans la bergerie pour le noyer. Le berger prend la place du pauvre. Le pauvre part avec les moutons, les vend et se fait construire un château. Le riche passant par là se fait expliquer par le pauvre que là où il s'est fait « noyer », il est devenu riche. Le riche demande au pauvre de lui montrer l'endroit. Le pauvre met le riche dans un sac et le noie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Amazonte (Perse) | ± 6½ pages | Vu 2768 fois. | Cristoforo Armeno
[039] Histoire du cinquième Frère du Barbier (Arabe) | ± 8½ pages | Vu 2762 fois. | Antoine Galland
KHM 182 - Les présents des gnomes (Allemagne) | ± 1½ page | Vu 2759 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un tailleur et un forgeron rencontrent des gnomes qui leurs rasent la tête et la barbe et leurs donnent du charbon ; mais le lendemain, le charbon est transformé en or et les cheveux et la barbe ont repoussé. Le forgeron, avide, y retourne ; le lendemain, il a tout perdu l'or, les cheveux et la barbe ne repoussent pas. Et de simplement bossu il se retrouve avec deux bosses ; par devant et par derrière.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’héroïque Vauquelin (Canada) | ± 2¾ pages | Vu 2753 fois. | Charles Quinel
Montcalm est mort. Lévis essaie de reconquérir Québec. Les Anglais canonnent les frégates l'Atlante et la Pomone. L'Atlante, commandée par Vauquelin, bien qu'échouée, se défend du mieux qu'elle peut. Puis, tout s'arrête. Les Anglais ne comprennent pas, ne se méfient pas, et ils doivent en finir... Le chef des Anglais envoient des barques à l'abordage pour ne trouver finalement que des morts et des blessés, dont Vauquelin qui a préféré jeter son épée dans le Saint-Laurent plutôt que se rendre.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 090 - Le jeune géant (Allemagne) | ± 5¾ pages | Vu 2749 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un homme qui a un fils grand d'un pouce voit un géant le prendre et l'enlever. Le géant allaite l'enfant pendant deux ans mais il n'est pas encore assez fort. Pendant encore deux ans puis deux ans. L'enfant devenu colosse retourne chez ses parents qui n'en veulent plus. Il réclame un barre de fer. À trois reprises le père rapportent des barres que l'enfant-colosse brise. Il va chez un forgeron avare puis chez un fermier pour lequel il travaille et son salaire sera trois coups de poings au visage du fermier. Le fermier fait descendre le colosse dans un puits puis l'envoie dans un moulin enchanté. Finalement le colosse frappe le fermier et sa femme qui s'envolent dans les airs.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les tours de Pois-Vert (Canada) | ± 5½ pages | Vu 2744 fois. | Charles Quinel
Un seigneur, Bienassis, avait un serviteur, Pois-Vert, qui lui jouait des tours et qu'il a renvoyé. Pois-Vert, un matin que le seigneur passait chez lui, faisait semblant de faire bouillir, avec un fouet, une marmite qu'il avait préalablement chauffée à l'aide de morceaux de fer rougis au feu. Poix-Vert expliqua au seigneur que le fouet qu'il utilisait pour battre la marmite était magique ; les seigneur acheta le fouet 100 $ et fut l'objet de la risée générale lorsqu'il essaya de faire chauffer une théière chez lui. Il retourna chez Pois-Vert qui fit semblant de tuer sa femme avec un couteau, alors qu'il perça en vérité un sac rempli de sang. Il fit revenir sa femme à la vie en sifflant dans un sifflet ; le seigneur acheta le sifflet 200 $. Lors qu'un créancier vint pour se faire payer, le seigneur le tua d'un coup d'épée et ne réussit pas à le réanimer avec le sifflet. Il ordonna à deux de ses hommes de se saisir de Pois-Vert, de le mettre dans un sac et de le jeter dans la rivière. Mais en chemin, Pois-Vert donna sa place à un vacher, lui faisant croire qu'on l'amenait épouser une princesse. Les deux hommes noyèrent donc le vacher et Pois-Vert revint avec les vaches de l'autre, expliquant au seigneur que si ses hommes l'avaient tiré plus loin dans la rivière, il serait revenu avec des chevaux magnifiques. Le seigneur demanda à ses hommes de le tirer dans la rivière à l'endroit indiqué et s'y noya ; Pois-Vert devint un riche commerçant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Princesse de Tronkolaine (France) | ± 9¼ pages | Vu 2739 fois. | François-Marie Luzel
Un charbonnier cherche un parrain pour son 26e enfant, Charles, et le roi se propose. Il donne des écus et la moitié d'une platique que l'enfant devra lui rapporter à dix-huit ans. À dix-huit ans, Charles part pour voir le roi et n'écoute pas une vieille qui lui dit de ne pas boire de l'eau à une fontaine. Il en boit et un inconnu se sauve avec sa platine. L'inconnu va voir le roi et se fait passer pour son filleul. Charles arrive à son tour et l'étranger pour s'en débarrasser raconte au roi que Charles sait pourquoi le soleil est si rouge au lever. Charles doit partir à la demande du roi voir le soleil. En chemin, il rencontre un veillard qui lui donne un cheval de bois qui vole dans les airs et explique comment aller à la montagne où demeure le soleil. Sur la montagne, il est reçu par la mère du soleil qui le protège de son fils et Charles repart avec la réponse du soleil : il brille au rouge pour être aussi brillant que la Princesse de Tronkolaine. Charles doit repartir quérir la Princesse pour la marier au roi. Il rencontre le veillard qui lui dit de demander au roi trois bâteaux remplis de gruau, de lard et de viande salée qu'il donnera en chemin à des fourmis, des lions et des éperviers. Ces derniers expliquent comment aborder la Princesse et jetant une orange dans une fontaine. Lorsque Charles demande à la Princesse de l'accompagner, elle lui donne trois défis : ramasser et trier des graines de trèfles, chanvres..., de couper des arbres avec une hache en bois, de raser une montagne avec une pelle en bois. Charles fait appel aux fourmis, lions et éperviers pour relever les défis. La Princesse accompagne Charles et révèle au roi que l'inconnu est le diable. Le roi jette le diable au feu et la Princesse épouse Charles.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 188 - Le fuseau, la navette et l'aiguille (Allemagne) | ± 2¼ pages | Vu 2736 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une marraine meurt et laisse à sa fille pauvre le fuseau, la navette et l’aiguille, et sa cabane. Un roi cherche la fille la plus pauvre et riche en même temps. Il passe devant la riche et voit la pauvre. Le fuseau part après le roi avec un fil d’or ; la navette tisse un tapis ; l’aiguille habille l’intérieur de la maison.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le testament du recteur (France) | ± 1½ page | Vu 2736 fois. | Ernest du Laurens de la Barre
Un recteur laisse son héritage au plus jeune de trois cousins, Hervis. Ils bataillent et le plus jeune perd un oeil. C'est pour cela qu'il gardera tout l'argent et en fera pas tenir de messes pour feu le recteur. Un jour, la fille de Hervis revient effrayée car un étrange est parti avec son troupeau. Hervis les retrouve le lendemain sur une île. Les bêtes disparaissent encore ; il les retrouvent mortes noyés rejetées sur les côtés. Il cache l'argent de l'héritage pour aller acheter du nouveau bétail mais meurt dans un accès de colère. On dit qu'un berger en soutane noire se promène parfois près d'une île et que ce serait le recteur qui n'a pas reçu ses messes.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La belle rendormie (France) | ± 2¼ pages | Vu 2731 fois. | André Lichtenberger
Le roi Charmant commence à moins supporter l'ex-Princesse au Bois-Dormant ; elle a tout de même cent ans de plus que lui. Sans compter qu'il garde aussi un amère souvenir de sa mère l'Ogresse. Puis voilà que la Reine se pique avec un fuseau, et qu'elle s'endort à nouveau, au bon plaisir du ... roi ...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Légende de Maddhakundali (Indes) | ± 5¾ pages | Vu 2725 fois. | Tradition Orale
Un brahmane a un fils, Maddhakundali, malade de la jaunisse ; mais le brahmane ne veut pas dépenser son avoir. Il tente de le guérir lui-même, mais le fils se meurt. Il le fait poser à l'extérieur. Bhagavat regarde le monde et voit Maddhakundali mourant, et le fait renaître dans le monde des Devas, dans un palais d'or. Maddhakundali va au cimetière sous la forme d'un enfant qui demande, au brahmane qui pleure son fils, des roues en or pour son char, grosses comme la lune et le soleil. Le brahmane comprend que le souhait de l'enfant est aussi insensé que de pleurer un mort qui a fait son temps. Le garçon se révèle être le fils du brahmane, qui est maintenant le compagnon des treize grands dieux. Pour cela, il lui a fait l’añjali, il a apaisé son esprit en Bhabavat. Le père invite Gotama à partager un repas chez lui, devant une foule d'hérétiques et de croyants. Gotama répond à ses questions, lui parle de son Maddhakundali qu'il fait descendre de son palais volant, confirmant que « sans avoir fait aucune bonne action, par le fait seul d’avoir apaisé son esprit dans le maître, [il] a obtenu cet heureux état. »

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le coq et les deux liards - Conte Beauceron (France) | ± 2¼ pages | Vu 2724 fois. | Félix Chapiseau
Un coq nouveau venu se fait chasser. Il part, trouve deux liards et se fait suivre de deux poules, oies, mouton, chèvre, chat jusqu'à une maison qu'ils décident d'occuper. Lorsque le propriéraire revient le soir, il se fait griffer par le chat, poivrer par le coq, pincer par les oies, etc, si bien qu'il croit que le diable est dans la maison. Il s'enfuient et les animaux héritent de l'endroit.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Moujik et le cheval (Russie) | ± ½ page | Vu 2724 fois. | Léon Tolstoï
Un moujik par pour la ville pour acheter de l'avoine pour son cheval ; ce dernier se demande pourquoi avoir voyagé alors qu'il eut été bon de rester tout bonnement à la maison.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Grand Claus et petit Claus (Danemark) | ± 7½ pages | Vu 2721 fois. | Hans Christian Andersen
Grand Claus tue le cheval de petit Claus. Il va vendre la peau du cheval mais s'égare et va dormir dans une grange et voit la femme manger avec le chantre. Il repart avec un boisseau d'or. Grand Claus donne un coup de hache à la nourrice qui est déjà morte. Un autre boisseau d'or. Puis il échange sa place dans une poche avec un berger qui finit noyé contre son troupeau de bétail. À la fin, petit Claus lance grand Claus dans la rivière, à l'intérieur d'un sac.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Plante enchantée (France) | ± 5¼ pages | Vu 2721 fois. | Armand Silvestre
En pays de Gascogne, et dans le temps (en 1547) où les amoureux n'avaient pas le temps aux honneurs (et vice-versa), vivait une jeune femme, Izoline, avec des cheveux moirés comme des ailes de corneille ; très belle et très pauvre. La baronne proposa à son fils Adalbert le plan que voici : elle influencerai le mariage entre Izoline et le vieux baron des Engrumelles ; Izoline deviendrait une riche veuve qu'Adalbert pourrait ensuite remarier. Tout se passa comme prévu sauf la venu d'un ami presque frère du baron, « le noble Miguel Antonio Etchegobar, un des rares Espagnols ayant le coeur d’un Français ». À partir de ce moment, le baron eut l'air réellement de rajeunir et sa jeune femme de s'épanouir. En effet, l'ami avait donné de la coca divine au baron dont on avait tiré un vin bienfaisant. Alors que la taille de la baronne s'arrondissait ; le regret assaillait l'ambitieux Adalbert.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les pionniers canadiens (Canada) | ± 22½ pages | Vu 2720 fois. | Henry-Raymond Casgrain

Le récit se déroule à Détroit vers 1780, à l'époque des pionniers canadiens - où ils étaient à la fois prêtres, laboureurs et soldats - et des Indiens qu'on nommait Sauvages. Un jeune officier arrive au fort de M. Du Perron Baby. Il demande à Mademoiselle Baby la raison la cause de son malheur. Elle raconte qu'hier, une bande de Sauvages à moitié ivres (il y avait des postes des pelleteries à Détroit) étaient dans cette même maison, avec une jeune femme prisonnière, qui lui a conté son histoire : les Sauvages avaient tué son mari dans les champs et pris son scalp, après que celui-ci aie tué sept des leurs, pour ensuite tuer l'enfant de sa soeur, en lui brisant le crâne sur le poêle, et fendu la tête de la jeune mère d'un coup de hache. Et ils étaient repartis avec cette femme... Le jeune officier intervient en disant qu'il venait de chasser un Potowatomis, à coups de pied ; Mademoiselle Baby lui reproche son geste, car les Sauvages n'oublient jamais une injure, et se vengent toujours. Quelque temps plus tard, l'officier se réfugie chez les Baby, alors que le surintendant est parti. Madame Baby cache l'officier, mais il choisit plutôt de s'enfuir ; il est poursuivi par les Potowatomis qui le rattrapent, le ligotent et lui tranchent la gorge, pour recevoir le sang dans une chaudière. De retour à la maison, ils veulent forcer Madame Baby à boire le sang, pour finalement lui barbouiller la visage. Plusieurs mois après, Mademoiselle Baby voit une ombre dans le jardin, et elle reconnaît le Potowatomis qui a tué l'officier ; il est coincé dans un soupirail et un serpent à sonnette le mort au visage. Il attrape le serpent et le tue avec ses dents, mais il est trop tard, le poison tue le Sauvage.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le père Asselin (Canada) | ± 4¼ pages | Vu 2714 fois. | André Lemelin
Le narrateur se trouve dans une taverne en Abitibi et demande à propos du Père Asselin ; on lui dit que c'est un ermite et que Madame Chicoine en sait plus. Chez Madame Chicoine, le narrateur reçoit le journal d'un curé qui parle de la vie de l'ermite et d'une boîte mystérieuse. N'y tenant plus, le narrateur va où l'ermite demeurait du temps de son vivant et creuse pour trouver la boîte en question. Au fond de la boîte, paraît qu'on y voit le sens de la quête humaine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Histoire de Christic qui devint pape à Rome (France) | ± 8½ pages | Vu 2703 fois. | François-Marie Luzel
Une femme pieuse visitée régulièrement par un ange blâme une autre femme qui donne naissance à des bâtards. L'ange lui dit de se marier avec le premier venu et ne revient plus. Elle donne sur un ivrogne. Ils ont un fils et trouve une marraine et un parrain ; ce dernier donne à boire et à manger à la petite famille autant que besoin, ils n'auront qu'à ouvrir l'armoire. Puis les parents fouettent l'enfant, Christic, et envoient le domestique tuer l'enfant. Il tuera un chien plutôt et attachera l'enfant par les pieds à la branche d'un arbre. Des seigneurs passent par là et l'enfant explique qu'un démon habitent chez eux. Ils devront dire au démon pour s'en débarasser, "prend la première chose qui te tombe sous la main", et ce sera une échelle. Plus tard, l'enfant avertira que des voleurs s'introduiront dans une auberge dans des mannequins creux. Puis il rira à la mort d'un enfant. Il avertira qu'un château passera au feu. Puis il pleurera la mort d'un moine. Enfin, lorsqu'ils arriveront à Rome, l'enfant, un vieux, un autre garçon, le bâton de Christic s'enflammera trois fois sur trois jours ; il sera nommé Pape, confessera ses parents et leur ouvrira ses bras.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un noyau (Russie) | ± ½ page | Vu 2699 fois. | Léon Tolstoï
Un fils mange mange une prune et ne veut pas l'avouer. Le père affirme que si on mange le noyau, on meurt. Le fils déclare qu'il n'a pas mangé le noyau et se dénonce du fait même.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Prince Tity (France) | ± 14¾ pages | Vu 2695 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Un roi et une reine avares ont deux fils : Tity et Mirtil. Tity partage ce qu'on lui donne et le roi et la reine ne l'aiment guère. Mirtil ressemble à ses parents. Un bon jour, Tity aide une vieille, et emprunte un écu à son écuyer pour le donner à la vieille. Le lendemain, la vieille donne des noisettes, des nèfles et un oeuf à Tity. Au château, les cadeaux se transforment en diamants. Généreux, il donne le tout à la reine. La reine va voir la vieille (qui est une fée) avec Mirtil et repartent avec des noisettes, des nèfles et un oeuf ; de retour au château, ils ne trouvent que des vers... La reine condamne à mort la vieille, sans pour autant en arriver à ses fins. L'écuyer, dit l'Éveillé, retourne près de la fée et obtient le don d'être invisible à souhait. Ainsi, il peut savoir qui sont les amis et les ennemis du prince Tity. Le roi et la reine reçoivent des ambassadeurs et s'habillent et se décorent des diamants donnés par Tity mais les diamants redeviennent oeufs, nèfles et noisettes. Les ambassadeurs repartent outrés et déclarent la guerre au roi et à la reine qui envoient Tity à la tête de leurs armés, dans l'espoir qu'il se fasse tuer. Tity, entretemps, rencontre Biby, et gagne la guerre contre le roi Violent. Mais le roi et la reine en veulent toujours à Tity. La fée lui donne l'apparence d'un vieillard et il part s'instruire des injustices dans son royaume. Deux ans plus tard, Tity revient : son père est mort ; sa mère s'est sauvée dans une autre province avec Mirtil. Plus tard, à la campagne, Tity et le roi Violent invitent Dames et Seigneurs à souper avec eux. Une vieille, qui est la fée, arrive, et fait la leçon au roi Violent. Elle lui donne un gobelet qui fait calmer sa colère ; et lui présente la princesse Blanche. Quant à l'Éveillé, il obtient la princesse Élise... Et Tity est avec Biby...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Cambyse et Psamménite (Russie) | ± ½ page | Vu 2692 fois. | Léon Tolstoï
Le roi de Perse a fait prisonnier le tzar. Il fait mettre à mort ses filles et son fils, mais le tzar reste imperturbable. Or, le tsar pleure lorsqu'on veut s'en prendre à son ami, ce qui touche le roi qui ordonne de le gracier.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 107 - Les deux compagnons en tournée (Allemagne) | ± 8 pages | Vu 2691 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un cordonnier et un tailleur vont en chemin. En entrant dans la forêt, le cordonnier a du pain pour sept jours ; le tailleurs pour deux. Au bout du cinquième jour, je cordonnier donne du pain au tailleur à la condition de lui crever un œil. Le sixième jour, il lui crève le deuxième œil et le cordonnier part. Le tailleur se lave les yeux de la rosée tombée sur un gibet et retrouve la vue. Il chemine, et rencontre un poulain, une cigogne, des petits canards, des abeilles et finit par devenir tailleur du roi ; le cordonnier est aussi cordonnier du roi et affirme que tailleur affirme pouvoir retrouver sa couronne perdue, faire un château miniature, faire jaillir un fontaine d’eau et lui trouver un fils. Tour à tour les canards, les abeilles, le cheval et la cigogne réalise le tout. Le tailleur se marie à l’ainée du roi ; le cordonnier est chassé et, dormant sur le gibet, se fait crever les yeux par deux corbeaux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 079 - La nixe ou la dame des eaux (Allemagne) | ± ½ page | Vu 2682 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une nixe, dame des eaux, prend une fillette et un garçon et les fait travailler. Un dimanche, ils s'enfuient et la nixe les poursuit. Ils jettent derrière eux un brosse, un peine et un miroir qui se transforment tour à tour en montagnes.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...