Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

La Marquise de Salusses ou la Patience de Griselidis (France) | ± 11½ pages | Vu 6432 fois. | Charles Perrault
Griselidis raconte l'histoire d'un prince qui épouse une bergère après en être tombé follement amoureux. Cependant, il ne peut s'empêcher de tester sa patience et son amour en la mettant à l'épreuve. Pleine de qualités chrétiennes, elle subira tout jusqu'à ce qu'il la couronne de ses efforts [...] L'homme est affligé de mélancolie et produit quantité de bile noire, qui lui remonte à la gorge sitôt qu'il serait prêt à reconnaître enfin qu'il partage sa vie avec la plus exquise des femmes. La pauvre femme fait contre mauvaise fortune bon cœur et reste fidèle à son époux, malgré tous les maux que celui-ci lui fait subir. Et finalement, le prince se déclare satisfait de la conduite de son épouse, marie sa fille à l'homme de son choix et tout rentre dans l'ordre. Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Marquise de Salusses de Wikipédia en français (auteurs)

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

05 - Le Poirier de Misère (Belgique) | ± 7½ pages | Vu 6397 fois. | Charles Deulin
La mère Misère a peu de choses : un bâton, un sac, un chien et un poirier. Un jour d'hiver, un mendiant demande l'hospitalité et Misère l'accueille. C'est en vérité saint Wanon, qui lui offre un voeu pour la remercier. Elle demandera que celui qui montera dans son poirier y soit pris, jusqu'à ce qu'elle le libère. Des enfants, qui volaient des poires, y sont pris ; elle les libère et c'est certain qu'ils ne reviendront plus. Puis la Mort vient chercher Misère ; elle lui demande d'aller chercher des poires dans l'arbre et la Mort y est prise. C'est l'éternité sur la terre ; plus personne ne meurt. Mais c'est aussi la décadence : plus personne ne meurt, et la maladie n'en finit plus de faire souffrir ; les lois se relâchent et les crimes pulluent. Un jour, le docteur De Profundis retrouve la Mort ; en essayant de la libérer, il se fait prendre par l'arbre, comme bien des paysans, si bien que le poirier est couvert d'hommes. La Misère acceptera de libérer la Mort à la condition de choisir elle-même le moment où la Mort pourra venir la chercher. Ce moment n'est pas encore venu et c'est pour cette raison que la Misère est toujours dans le monde...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'aigle au plumage d'or (Irlande) | ± 5¾ pages | Vu 6359 fois. | Douglas Hyde
Un roi a trois fils ; celui qui découvrira le voleur qui vole les pommes dans le pommier du roi, deviendra roi. Le premier fils monte la garde, avec une arme, du vin et de quoi manger. Un oiseau avec des yeux aussi grands que la lune vient voler des pommes ; il tire sur lui sans faire tomber des plumes. La même aventure arrive au second fils. Le troisième fils touche l'oiseau et fait tomber, au pied de l'arbre, des plumes. Le roi affirme que celui de ses trois fils qui lui procurera l'oiseau aux plumes d'or aura le royaume après lui. Les trois fils partent pour l'Espagne à la recherche de l'oiseau qui est un aigle la nuit, et la plus belle femme du monde le jour. Ils se séparent en chemin. Le premier arrive dans une petite maison où une petite vieille lui offre l'hospitalité. En retour, elle prendra trois crins de la queue de son cheval, car elle doit réunir autant de crins de chevaux qu'il y a de plumes d'or sur l'oiseau, pour retrouvé son fils unique, enlevé par l'oiseau, dit-elle ! Le second jour, et les jours suivants, en échange de l'hospitalité, le frère donne des crins de chevaux jusqu'à ce que la queue du cheval soit à nue. Il arrive sur le bord de la mer et emporté par des pirates alors qu'il dormait ; en mer, alors que les pirates combattaient avec un autre navire, le frère trouve la mort. Le second fils suit le même chemin ; et trouve la mort lorsque le navire sur lequel il prend place coule. Le troisième frère, Niall, rencontre une vieille qui le renseigne sur sa quête : il ne doit pas donner les crins de la queue de son cheval ; lorsqu'il verra l'aigle, il doit lui jeter de la poudre et il entrera dans la boite que la vieille lui donne. C'est ainsi qu'il fait et revient par la voie des airs grâce à un valet qui avait saisit la queue de son cheval. Il ouvre la boite, à la demande de la vieille ; en sort la plus belle femme du monde, qui est la fille de la vieille. Niall et elle seront mari et femme ; Niall présente la femme oiseau au plumage d'or à son père qui rit tellement à sa vue qu'il en meurt. C'est ainsi que Niall est devenu roi.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

2. L'enfant abandonné : l'origine de l'été (Canada) | ± 8½ pages | Vu 6234 fois. | Rémi Savard
Un père et une mère abandonnent leur fils. Son grand-père accoure et lui demande la raison de l'abandon. C'est parce qu'il a des poux. Le grand-père épouille l'enfant, mais lui laisse cinq poux « pour tenir lieu de passe-temps aux humains qui voyagent ». Le grand-père tue un porc-épic et l'enfant le fait cuire. Le grand-père mange les poumons, car ce qu'il mange, cela n'aura plus de goût pour les humains. Ils arrivent au campement des parents. L'enfant part à la chasse au caribou avec les chasseurs et à son retour son grand-père n'est plus là. Il va le retrouver mais son grand-père le ramène. La seule chose qui pourrait consoler l'enfant, c'est de chasser les oiseaux de l'été (car il n'y a que l'hiver ; l'été est ailleurs). Ils partent, avec Loutre et Huard. Deux vieilles femmes les renseignent sur le chemin à suivre. Ils subtilisent à Castor géant, qui pète sans arrêt, son sac de graisse. Ils rencontrent une « jambe droite » ; réussissent à passer en-dessous en creusant un tunnel. Arrivent à un endroit et voient Rat musqué ; ils lui donnent de la graisse et ce dernier fait des trous dans les canots des gens « d'été ». Ceux-ci coulent à pic ; la troupe prend le sac qui contient les oiseaux d'été. Les autres s'élancent à la suite des voleurs. Les deux groupes s'entendent : l'été et l'hiver alterneront. Mais combien de temps durera l'hiver ? Six lunes, comme les six doigts de pied de Pic maculé. Au retour, l'enfant tue beaucoup d'oiseaux ; ces derniers lui offrent de devenir l'un d'entre-eux, ce qu'il fit.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 052 : Le roi Barbabec (König Drosselbart) (Allemagne) | ± 4 pages | Vu 6212 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi avait une fille d'une beauté rare qui ne voulait épouser personne, et qui ridiculisait tous ses prétendants. Une fois, elle traita un roi de Bec-de-grive (Barbabec) ; son père décida alors de la marier au premier mendiant venu et ce fut un musicien. La princesse regretta, en chemin, de n'avoir point choisi Bec-de-grive car elle vit un bois, une prairie et une grande ville lui appartenant ; de plus, elle dût apprendre à « travailler » pour survivre et les nourrir, elle et son musicien : mais elle fut incapable de tresser l'osier, de filer la laine, de vendre de la vaisselle. Elle devint servante au château et fut humiliée lorsque de la nourriture tomba de ses poches. Le roi Bec-de-grive lui dit alors que le musicien, c'était lui, et que maintenant que son orgueil était brisé, ils pouvaient se marier.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Sirius, étoile mythique des Dogons (Mali) | ± 1½ page | Vu 6185 fois. | Tradition Orale
Les Dogons du Mali expliquent, depuis des siècles, l'origine de la Terre par une Arche qui y est tombée et qui y a disséminé la vie. L'Arche, disent-il, venait d'une étoile (invisible à l'oeil nu), Pô Tollo, que les astronomes ont découvert au ... XXe siècle.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le cadeau (Liban) | ± 1½ page | Vu 6161 fois. | Bernard Anton
KHM 181 - L'ondine de l'étang (Allemagne) | ± 4¼ pages | Vu 6068 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une ondine d'étang rend riche un meunier mais se réserve le droit de prendre ce qui vient de naître chez lui. C'est son fils. Mais celui-ci vieillit et se marie avec la fille du seigneur du village. Un jour de chasse, il se lave les mains dans l'étang et l'ondine le tire sous l'eau. Sa femme fait un rêve : une vieille vit dans une cabane sur une montagne. Elle va la voir et elle lui donne tour à tour : un peigne d'or, un flûte d'or, un rouet d'or. À chaque fois, le chasseur réapparaît et finit par être libéré. L'eau inonde et la femme et l'homme se changent en crapaud et grenouille. L'eau se retire et ils redeviennent humain mais se perdent de vue. Plusieurs années plus tard, en gardant des moutons, ils se retrouvent.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La légende du cheval noir de l'Islet (Canada) | ± 2¾ pages | Vu 6037 fois. | Tradition Orale
Notre-Dame du Bon Secours annonce au curé qu'il aura un cheval pour amener de la roche construire l'église. Mais il ne faut pas le débrider. Or, un bon jour, un ouvrier débride le cheval ; c'était le diable. Il s'engouffre dans un rocher et descend aux enfers qu'on appelle depuis «le trou du Diable».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le dieu tigre (Malaisie) | ± 1½ page | Vu 6007 fois. | Tradition Orale
En Malaisie, il arrive que des hommes prennent la forme d'un animal ; on les appelle les hommes-tigres. Leur corps d'homme est à un endroit ; leur apparence d'homme-tigre à un autre. Une fois, un homme-tigre avait donné rendez-vous à une femme dans un champ. Le mari avait suivi sa femme et avait frappé l'apparence de l'homme-tigre qui s'était transformé en feuille d'arbre. Au moment moment, le cet homme travaillait sur un toit. Lorsque le mari mit le feu à la feuille, le corps de l'homme-tigre sur toit est tombé par terre, mort.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Prince Charmant (France) | ± 5¼ pages | Vu 6001 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Le prince Charmant, qui préfère les plaisirs aux responsabilités, éloigne son gouverneur attentionné. Charmant part à la chasse et suit une biche, et se perd dans la forêt. Puis il trouve un château et rencontre une princesse, Vraie-Gloire. Ils sont deux prétendants à vouloir la marier : Charmant et Absolu. Ils doivent revenir dans trois ans et le meilleur de deux épousera la princesse. Mais en partant, ils trouvent un second château, encore plus beau que le premier. Vraie-Gloire est là, encore plus belle. Lorsqu'ils reviendront, c'est dans ce château qu'elle les attendra. Charmant fait revenir son gouverneur qui l'instruit sur le « comment devenir meilleur », en commençant pas l'éducation de son peuple. Trois ans plus tard, Charmant retrouve Absolu, entourés des siens, sûr de gagner. Mais Charmant va au premier château ; Absolu au second. Charmant se marie avec Vraie-Gloire et Absolu comprend que la femme qu'il a prise pour Vraie-Gloire est en fait Fausse-Gloire, une vieille bonne-femme laide, chauve et ridée. Il en meurt de chagrin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Comment le loup fut battu à la course par deux escargots (France) | ± 1½ page | Vu 5973 fois. | Marc Guéchot
Un loup rit d'un escargot qui lance un défit : faire une course. Le loup repart en riant. L'escargot s'allie avec un autre escargot ; ils se posent chacun à un bout du champ de sorte que le loup sera toujours vaincu.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 015 - Jeannot et Margot (Hänsel und Grethel) (Allemagne) | ± 6½ pages | Vu 5969 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un bûcheron est sa femme décident d'aller perdre leurs deux enfants dans les bois car il n'y a plus rien à manger. Ils partent au matin ; le garçon laisse tomber des cailloux blancs en chemin. La nuit venue, les deux enfants retrouvent leur chemin en suivant les cailloux qui brillent sous la lune. Les parents les perdent une seconde fois, mais il n'y pas de cailloux ; et les miettes de pain laissées en venant ont été mangées par les oiseaux. Les enfants marchent dans la forêt et, le troisième jour, trouvent une maison en gâteau et en sucre. Une sorcière en sort ; fait manger les enfants et. le lendemain, emprisonne le garçon et force la fille à le nourrir pour l'engraisser. Au bout de quatre semaines, la sorcière décide de manger le garçon ; elle demande à la fille de vérifier le feu dans le four mais cette dernière y pousse la sorcière qui brûle vive. Elle libère son frère ; ils trouvent des perles et repartent vers la maison. À mi-chemin, ils traversent la rivière à dos de canard. Leur père est heureux de les retrouver. Quant à la mère, elle est morte depuis.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La légende des pierres multicolores (Chine) | ± 1½ page | Vu 5915 fois. | Tradition Orale
Avant, il n'y avait pas de vie sur Terre. La déesse Nüwa avait alors façonné des figurines et leur a insufflées la vie. Deux dieux, Gongong, le Dieu des Eaux, Zhurong, le Dieu du Feu, s'étaient déclarés la guerre et une partie du ciel s'était effondrée. Nüwa avait réparé la voûte céleste avec des pierres de cinq couleurs. C'est depuis ce temps que le ciel est légèrement recourbé et c'est aussi pour cela que le soleil et la lune glissent d'un côté vers l'autre...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les trois Aveugles de Compiègne (Europe) | ± 4 pages | Vu 5881 fois. | Tradition Orale
Un clerc fait croire à trois aveugles qu'il leur donne un écu. Les aveugle vont à l'auberge, mangent à leur faim et y dorment. Quant l'aubergiste veut se faire payer, le lendemain, les aveugles s'aperçoivent qu'il n'ont aucun argent. L'aubergiste veut les battre, mais le clerc qui avait suivi l'action depuis le début, offre de payer la dette des aveugles, avec la sienne. Puis il propose à l'aubergiste de se faire payer par le curé... Le curé semble d'accord mais en fait, le clerc a demandé au curé de faire une prière pour l'aubergiste qu'il a dépeint comme malade... Le clerc s'enfuit, le curé commence à faire la prière, l'aubergiste veut se faire payer mais reçoit des coups de bâtons, et comprend qu'il s'est escroqué !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

01 - L'enfant perdu (France) | ± 6½ pages | Vu 5818 fois. | Charles-Philippe de Chennevières-Pointel
On raconte la fois où un ballonnier avait préparé son ballon pour s'envoler au-dessus de Bellesme. Le ballon s'enflait, puis se désenflait. Enfin, le ballonnier avait ordonné qu'on défasse les cordages ; le ballon avait monté dans les airs, puis avait disparu à l'horizon. Les parents de Joseph, qui avait onze ans, l'avaient ensuite cherché, sans le trouver ; il s'était caché dans le ballon. Or, le ballonnier avait oublié son lest, si bien que le ballon de descendait pas et avait été poussé par les vents. Le ballonnier, à un moment, avait songé à manger un morceau de Joseph, mais s'était contenté d'une bouchée chair qu'il avait coupée avec son couteau. C'est avec ce même couteau qu'il perça finalement le ballon qui alla s'écraser en Bretagne, cent lieues plus loin. Le ballonnier trouva la mort ; Joseph apprit les rudiments du Breton, et retrouva son village six mois plus tard, et devint bedeau.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

02 - Martin et Martine (Belgique) | ± 12¾ pages | Vu 5808 fois. | Charles Deulin
Un roi a un garçon si beau qu'on dit que si ce premier voit son fils, il deviendra aveugle. Le roi fait élever l'enfant dans un lieu désert, mais le garçon s'enfuit et est recueilli par des campénaires qui lui donnent comme nom Martin, en l'honneur de saint Martin, patron des francs buveurs. Martin s'enfuie encore et trouve dans une forêt une maison isolée. Il demande l'hospice ; une fille, Martine, l'accueille, mais son père et sa mère sont ogres. L'ogre accepte de ne point manger Martin s'il épouse Martine. Martin devra faire ses preuves : bûcher un grand carré de forêt, creuser un vivier, le remplir de poisson. Ce qu'il fera avec l'aide de Martine qui a reçu une baguette magique de la fée Houblon. Mais l'ogre veut tout de même manger Martin. Le duo s'enfuit et le fuseau, le rouet et la quenouille répondront à la place de Martine lorsque l'ogre appellera. Puis il les poursuivra avec ses bottes de sept lieues sans voir qu'ils sont sous l'apparence d'un chapelle et d'une fillette, d'un rosier et d'une rose blanche, d'un bateau et d'une batelière. Puis Cambrinus offre à l'ogre de prendre sa place comme bourgmestre. Or, à Fresnes, les mynheers sont trop saouls pour quitter l'auberge ; l'ogre fait construire une cloche mais personne ne veut la sonner. L'ogre va à la chasse et voit un cygne blanc et reconnaît sur le cygne sa fille. Martin reprend sa forme et est attaché sur le clocher pour sonner la cloche. Martine ira rejoindre Martin et ils sonneront une bonne année avant que Cambrinus ne repasse dans le coin, et fasse délivrer Martin et Martine qui se marieront. Comme compensation, Cambrinus construira deux sonneurs mécaniques.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La légende du Mont-St-Michel (France) | ± 3½ pages | Vu 5807 fois. | Guy de Maupassant
Dans le temps, saint Michel avait entouré son domaine de sables mouvants ; le diable possédait des terres grasses et des riches vallées. Saint Michel offrit de les cultiver et séparer moitié-moitié les récoltes. Le diable aurait ce qui pousse sur le sol ; le diable en-dessous. Or, saint Michel ne planta que des carottes, navets, oignons... de sorte que le diable n'eut rien. L'année suivante, le diable aurait ce qui pousse en-dessous, mais saint Michel planta du blé, de l'avoine... Le diable rompit l'entente. Saint Michel invita alors le diable à manger sur le Mont (St-Michel), et le diable s'empiffra de telle sorte qu'il fut malade et chassé à grands coups de pied, et se retrouva estropié...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La marmite du diable - Conte des Flandres (Belgique) | ± 7½ pages | Vu 5798 fois. | Charles Deulin
Un maréchal ferrant nommé Jean Hullos rôdait dans une forêt en hiver lorsqu'il aperçut trois nains tout noirs. Il s'invite à fumer la pipe en leur compagnie et les suit dans un trou. Il suit des galeries et voit d'innombrable nains qui chargeaient des pierres noirs dans des chariot. Il voit ensuite une immense chaudière où bouillaient des hommes, brassés par un géant cornu aux ailes de chauve-souris. Il boit de la bière et s'endort. Il se réveille dans la forêt et ne se reconnaît plus. Un berger lui indique la direction du village en le traîtant de «vieux père». Il va chez lui mais ne reconnaît pas sa maison. La femme à l'intérieur crie au sorcier. On l'amène devant le juge, qui ressemble au géant cornu, qui le condamne au bûcher. Mais en chemin, il croit reconnaître une femme ; on l'interroge et il s'avère être le grand-père d'une vieille femme de quatre vingts ans. Les hommes s'intéressent aussi à lui car Jean leur a parlé des pierres noires. On finit par brûler le juge qui s'avère être le diable. Le lendemain les hommes vont creuser l'endroit indiqué par Jean Hullos et ils découvrent le charbon de terre.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 4.7 - Les Deux Galettes (Italie) | ± 5¼ pages | Vu 5789 fois. | Giambattista Basile
Deux soeurs ont deux filles : l'une belle de coeur et d'apparence, Martiella ; l'autre laide des deux, Puccia. Martiella va chercher de l'eau à la fontaine et, une vieille à qui elle donne sa galette, lui donne en retour les dons de roses qui sortent par la bouche, de perles dans les cheveux, de lis sous les pieds. Puccia va à la fontain, ne donne rien à la vieille, qui est une fée, et reçoit les dons d'écumer par la bouche, de poux dans les cheveux, de ronces sous les pieds. Le frère de Martiella fait l'éloge de sa soeur à la cour du roi qui veut la voir. Mais c'est la méchante mère de l'une et tante de l'autre qui traverse la mer en bateau, et jette par-dessus bord Martiella, qui est rescapée par une sirène. Quand le roi voit Puccia qui écume, couverte de poux, il la renvoie ainsi que sa mère, et le frère doit aller garder les oies par la campagne, sur le bord de la mer. Mais voilà qu'une fille sort de l'eau pour nourrir ces animaux à plume ; le roi en entend parler et apprend du frère que c'est la soeur qu'il attendait, et qui ne s'est pas présentée l'autre fois. Le roi délivre Martiella et limant la chaîne qui la retient, car la sirène était en fait une sorcière méchante. Le roi marie Martiella au plaisir de son frère, et la méchante mère est enfermée dans un tonneau qu'on brûle avec quantité de tonneaux. Puccia, quant à elle, est devenue mendiante, pour n'avoir pas partagé son pain...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Histoire de la princesse Rosette (France) | ± 16¼ pages | Vu 5753 fois. | Comtesse de Ségur
Un roi et une reine ont trois filles, les deux adorées qui sont méchantes, Orangine et Roussette, et Rosette, dont la fée Puissante est la marraine. Le roi envoie Rosette chez une nourrice à la campagne, mais la fée Puissante lui prête des maîtres d'écriture, de chant, de danse... À quinze ans, le roi la fait quérir au château, car ses soeurs sont en âge de se marier. Au château, Rosette paraît plus belle que ses soeurs qui veulent l'humilier en lui demandant de chanter et de danser, mais elle le fait mieux qu'elles. De sorte que le prince Charmant en tombe amoureux. Le roi et la reine, et les deux soeurs essaient de toutes les manières de nuire à Rosette ; rien n'y fait, car la prince veille et la fée protège. Enfin, la troisième journée, le prince et Rosette s'enfuient, aidés par la fée qui mariera les deux soeurs à des palefreniers qui ont mission de la maltraiter, et le roi et la reine en bêtes de somme.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 008 - Le violon merveilleux (Allemagne) | ± 2½ pages | Vu 5747 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un ménétrier se rend dans la forêt avec un violon merveilleux. L'homme joue pour rencontrer quelqu'un ; un loup arrive mais il lui coince les pattes dans un arbre ; puis un renard qu'il attache à la cime d'un arbre ; puis un levraut qu'il enroule autour d'un arbre ; puis un bûcheron. Le loup se délivre, détache le renard et le levraut mais le bûcheron protège le ménétrier.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 123 - La vieille dans la forêt (Allemagne) | ± 2¼ pages | Vu 5725 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une servante survit suite à une attaque par des bandits bandits. Elle se réfugie dans la forêt mais elle est perdue. Une colombe blanche vient lui porter une clé qui ouvre un arbre où elle trouve à manger. Une seconde clé ouvre un autre arbre avec un lit. Un troisième arbre est rempli de robes. Un jour, la colombe lui demande d'aller chercher chez une vieille (sorcière) un anneau parmi les bagues de diamants. À son retour, l'arbre se métamorphose en prince.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Reine des Oiseaux (Afrique) | ± ½ page | Vu 5722 fois. | Tradition Orale
L'autruche était la reine des oiseaux, mais l'aigle a protesté : elle ne sait même pas voler. Que celui qui vole le plus haut deviennent le roi. Et l'aigle est monté haut, mais un troglodyte qui s'était caché dans le plumage de l'aigle est celui qui est allé vraiment plus haut. Or, le troglodyte a refusé d'être roi comme il a refusé que ce soit le stupide aigle. Et c'est ainsi que l'autruche est restée la Reine des Oiseaux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 012 - Raiponce (Allemagne) | ± 3¼ pages | Vu 5707 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un homme va voler des raiponces dans le jardin d'un sorcière qui le surprend. En échange, l'homme lui donnera l'enfant que sa femme attend. La sorcière garde dans la tour l'enfant qui devient un jeune fille. La sorcière peut monter dans la tour grâce aux longs cheveux de la jeune fille. Un prince découvre la jeune fille. La sorcière découvre le tout. Elle coupe les cheveux de la jeune fille et le prince en sautant de la tour devient aveugle. Mais ils se retrouvent alors que la jeune femme élève leurs deux enfants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...