Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

Esculape au Ranch (États-Unis) | ± 13¾ pages | O. Henry
Curtis Raidler, éleveur de bétail, prend sous son aile Mac-Guire, qui tousse et est pris de phtisie, et le conduit dans son ranch pour qu'il recouvre la santé. Mac-Guire se plaint toujours. Un jour, un médecin de passage l'examine et le déclare en santé. Curtis Raidler l'envoie travailler avec les cowboys, même si l'autre se déclare malade, puis s'absente pour deux mois. À son retour, il apprend que Mac-Guire a été très malade, a craché du sang, mais il le retrouve finalement en pleine santé : le grand air lui a fait du bien ; mais ce n'était pas lui que le médecin avait vu, c'était un autre. Mac-Guire était vraiment malade ! Et il est maintenant vraiment guéri !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Lai du Palefroi Vair (Histoire du cheval gris) (Europe) | ± 7¼ pages | Tradition Orale
Une chevalier honorable, mais pauvre, est amoureux de la fille d'un riche seigneur. Il va voir son oncle pour qu'il plaide sa cause, mais ce dernier demande la main de la fille à son père, qui est un vieil ami. On réclame le cheval du chevalier ; la future mariée le montera. En route pour l'église, le cheval du chevalier s'écarte du groupe de vieillards s'en allant à la noce, et retourne à la demeure de son maître. Le chevalier fait chercher un prêtre qui les marie, lui et la fille du seigneur. Lorsque les gens ... de la noce ... reviennent, ils apprennent comment l'oncle a voulu duper son neveu, et réclament du seigneur qu'il donne sa bénédiction au mariage, ce qu'il fera.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le loup-garou (Canada) | ± 7¾ pages | Louis Fréchette
Lors d'une soirée, on raconte que la belle Mérance va se marier avec un capitaine ; mais on ne le voit jamais à l'église. Voilà le prétexte pour conter l'histoire de Joachin Crête, et c'est la mère Catherine qui la conte. Joachin avait un moulin et un engagé, Hubert Sauvageau. Les deux jouaient aux dames, buvaient et n'allaient pas à la messe. Le soir de Noël, ils refusent de se rendre à l'église et laissent le moulin marcher, ce qui est un ... sacrilège. Ils boivent et jouent aux dames, puis le moulin s'arrête à quelques reprises. Ils en cherchent la cause mais sont si saouls qu'ils tombent par terre. Puis Joachin se retrouve devant un grand chien noir qui s'approche ; Joachin lui donne un coup de faucille à l'oreille, la table tombe, les chandelles s'éteignent et tout baigne dans la noirceur. Deux jours plus tard, Hubert réveille Joachin et lui jetant de l'eau au visage. Lorsque Joachin voit l'oreille de Hubert, fendue avec du sang, il comprend que c'était lui le loup-garou, et perd la raison...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 010 - Les vagabonds (Allemagne) | ± 1½ page | Wilhelm et Jacob Grimm
Un coq et une poule vont chercher des noix. Ils reviennent tirés sur une voiture tirée par une cane et prennent comme passagers une épingle et un aiguille. Ils s'arrêtes à une auberge ; échangent l'oeuf de la poule contre une nuitée mais le lendemain matin le coq et la poule mangent l'oeuf et s'enfuient avec la cane. L'aubergiste s'égratigne le visage avec l'épingle, le pique avec l'aiguille, se brûle avec les débris de la coquille d'oeuf qui étaient au feu.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Légende de Cakkhupâla (Indes) | ± 11¼ pages | Tradition Orale
À Sâvatthi, Mahâsvanna a deux fils : Cullapâla et Mahâpâla. Mahâpâla entend le maître Tathâgata prêcher la bonne loi et entre dans les ordres pour faire les devoirs du livre et de la méditation, où l'on doit vivre « avec l'idée de la destruction et de la fragilité, vivre d'une manière frugale... » À force de méditer assis (pendant un an), Mahâpâla est atteint d'une maladie aux yeux ; il n'écoute pas les conseils d'un médecin et devient aveugle et Arhat (saint). Il prendra la route pour retourner à son village et, en route, son accompagnateur sera détournée une femme et perdra sa vertu. L'Indra des dieux qui a mille yeux viendra accompagner Cakkhupâla (Mahâpâla) jusqu'au couvent. On voudra savoir pourquoi le thera (ancien) Cakkhupâla est devenu aveugle. C'est parce que dans une autre vie, il était médecin et, pour punir une femme qui n'avait pas voulu payer ses soins, l'avait rendue aveugle : «  L’action qu’il a accomplie s’est attachée à lui, car une mauvaise action suit l’homme, comme la roue suit le pied du bœuf attelé au joug. »

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 021 - Cendrillon (Aschenputtel ou Aschenbrœdel) (Allemagne) | ± 5½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
La femme d'un homme riche meurt ; avant de mourir, elle demande à sa fille d'être « toujours bonne ». L'homme se remarie avec une femme qui a deux filles et qui rendent la vie difficile à leur belle-soeur, qu'elles nomment Cendrillon, puisqu'elle dort près des cendres. Le roi organise une fête pour y choisir une épouse ; Cendrillon veut y aller avec ses « soeur » ; la marâtre lui jette des lentilles à ramasser et l'y amènera si Cendrillon peut trier les lentilles. Avec l'aide d'oiseaux, il y réussit par deux fois. Mais la marâtre revient sur sa parole. Cendrillon va sous l'arbre qu'elle a planté sur la tombe de sa mère, et un un oiselet à sa demande lui donne une robe et des pantoufles. Cendrillon va au bal ; en fin de soirée, elle se sauve en passant par un pigeonnier. Le roi ne peut la rattraper. Ni le second soir où elle monte dans un poirier. Le troisième soir, le roi trouve une pantoufle et va chez le père pour la faire essayer aux filles. La plus grande se coupe un orteil, l'autre le talon, pour chausser la pantoufle ; rien n'y fait, le prince s'en aperçoit. Finalement, Cendrillon chausse la pantoufle, et marie le roi. Deux pigeons, lors de la cérémonie, crèvent les yeux des deux soeurs méchantes.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

4 Le gendre de son fils : la chute aux enfers (Canada) | ± 7¼ pages | Rémi Savard
Tsheshei est abandonné par les siens, car il est trop vieux. Il veut épouser la fille de son fils. On lui construit une cabane et on lui laisse une hache. Lorsque tous les partis, il s'échappe de la cabane avec sa hache et suit le groupe. Il souhaite avoir un arc et des flèches, et en a, puis de la graisse d'os de caribou, puis il urine dans la neige. En les suivant, Tsheshei rajeunit et lorsqu'il les rejoint, personne ne le reconnaît. Il a posé son sac de graisse que personne ne peut soulever, sauf lui-même. Puis les hommes partent à la chasse au caribou. La fille de son fils devient sa femme, et veut un enfant. Il approche d'elle avec un long bout de bois. Le lendemain, c'est encore la chasse au caribou. Puis la chasse au castor. Tsheshei entre dans la cabane du castor ; les autres tuent les castors près des trous dans la glace. Au retour, il perdra sa hache ; puis la retrouvera. La jeune épouse voit son époux qui n'a pas de dents et comprend qu'il est Tsheshei qui disparaîtra en disant à sa femme de ne jamais marcher la dernière. Un jour, son épouse se retrouvera la dernière et disparaîtra. Tsheshei l'avait étranglée avec la corde de son traîneau.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Pourquoi les conifères restent toujours verts ? (Scandinavie) | ± 3¼ pages | Tradition Orale
À la fin de l'été, un merle heurte un héron, en vol, tombe et se brise une aile ; il devra passer l'hiver dans la forêt du Gand Nord. Il demande aux arbres de l'héberger, mais ni le chêne, ni le bouleau, ni le saule acceptent ; ce sont le sapin, le pin et le genévrier qui l'accueillent. Le vent d'automne enlève les feuilles aux arbres, mais le roi de l'Hiver lui commande de laisser à ces trois conifères leur verdure, même l'hiver, pour les remercier d'avoir aidé un jeune merle.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 4.7 - Les Deux Galettes (Italie) | ± 5¼ pages | Giambattista Basile
Deux soeurs ont deux filles : l'une belle de coeur et d'apparence, Martiella ; l'autre laide des deux, Puccia. Martiella va chercher de l'eau à la fontaine et, une vieille à qui elle donne sa galette, lui donne en retour les dons de roses qui sortent par la bouche, de perles dans les cheveux, de lis sous les pieds. Puccia va à la fontain, ne donne rien à la vieille, qui est une fée, et reçoit les dons d'écumer par la bouche, de poux dans les cheveux, de ronces sous les pieds. Le frère de Martiella fait l'éloge de sa soeur à la cour du roi qui veut la voir. Mais c'est la méchante mère de l'une et tante de l'autre qui traverse la mer en bateau, et jette par-dessus bord Martiella, qui est rescapée par une sirène. Quand le roi voit Puccia qui écume, couverte de poux, il la renvoie ainsi que sa mère, et le frère doit aller garder les oies par la campagne, sur le bord de la mer. Mais voilà qu'une fille sort de l'eau pour nourrir ces animaux à plume ; le roi en entend parler et apprend du frère que c'est la soeur qu'il attendait, et qui ne s'est pas présentée l'autre fois. Le roi délivre Martiella et limant la chaîne qui la retient, car la sirène était en fait une sorcière méchante. Le roi marie Martiella au plaisir de son frère, et la méchante mère est enfermée dans un tonneau qu'on brûle avec quantité de tonneaux. Puccia, quant à elle, est devenue mendiante, pour n'avoir pas partagé son pain...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 003 - L'enfant de la bonne vierge (Allemagne) | ± 3½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un bûcheron et sa femme donnent leur fille de 3 ans à la Vierge Marie qui amène l’enfant au ciel. À quatorze ans, la Vierge part et lui remet treize clés pour treize portes mais seulement douze sont permises. La fille va dans la treizième et en ressort avec un doit en or. La Vierge la chasse car la fille refuse à trois reprises d’avouer et elle se retrouve prisonnière derrière un épais taillis, muette. Le roi passe, la trouve et la marie. Elle a un enfant, la Vierge lui demande de dire la vérité ; la fille nie et la Vierge repart avec l’enfant. Même chose avec un deuxième, puis un troisième enfant. La fille se retrouve sur le bûcher et crie à la Vierge qu’elle est entrée dans la treizième pièce. La fille est sauvée et retrouve ses trois enfants, et la parole !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 057 - L'Oiseau d'or (Der goldene Vogel) (Allemagne) | ± 7 pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi a un arbre qui donne des pommes couleur d'or. Une nuit, une pomme disparaît. Le roi demande à ses fils de veiller l'arbre et de surprendre le voleur. Le premier fils s'endort et ne voit rien. Le second fait comme le premier. Le plus jeune surprend un oiseau, lui tire une flèche et fait tomber une plume en ... or. Le roi veut l'oiseau. Le premier fils part à sa recherche et, contrairement aux conseils d'un renard, va dans une auberge où l'on s'amuse. Le second fils suit le même chemin que le premier. Le plus jeune des fils écoute le conseil du renard et va dormir dans l'auberge modeste. Le lendemain, avec le renard, ils trouvent l'oiseau dans un château, mais le plus jeune met l'oiseau d'or dans une cage d'or plutôt que dans une cage modeste, et se fait prendre. Mais il aura l'oiseau s'il peut rapporter le cheval d'or. Avec le renard, il trouve le cheval d'or, mais au lieu de lui mettre la selle de corde, il met celle d'or. Il se fait prendre, mais aura le cheval s'il ramène la princesse d'or. Avec le renard, il trouve la princesse d'or, mais la laisse faire ses adieux à ses parents. Il est arrêté et, s'il ne fait pas disparaître une montagne en huit jours, il mourra. Le renard revient faire disparaître la montagne. Le plus jeune des fils repart avec la princesse. Accompagnés par le renard, ils s'emparent du cheval, et de l'oiseau. Mais le plus jeune refuse de tuer le renard, à la demande de ce dernier. En chemin, le plus jeune libère ses frères qu'on allait pendre. Ces derniers le poussent dans un torrent et s'en retournent au château de leur père avec l'oiseau, le cheval et la princesse. Le renard revient sauver le plus jeune et, vêtu d'habits d'un pauvre homme, le fils va au château. À son arrivé, le cheval se remet à manger, l'oiseau à chanter et la princesse à sourire. On démasque les deux frères fautifs qui sont mis à mort. Le plus jeune, finalement, à la demande du renard, lui coupe la tête et les pattes, et le renard se change en jeune homme, qui est le frère de la princesse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

2. L'enfant abandonné : l'origine de l'été (Canada) | ± 8½ pages | Rémi Savard
Un père et une mère abandonnent leur fils. Son grand-père accoure et lui demande la raison de l'abandon. C'est parce qu'il a des poux. Le grand-père épouille l'enfant, mais lui laisse cinq poux « pour tenir lieu de passe-temps aux humains qui voyagent ». Le grand-père tue un porc-épic et l'enfant le fait cuire. Le grand-père mange les poumons, car ce qu'il mange, cela n'aura plus de goût pour les humains. Ils arrivent au campement des parents. L'enfant part à la chasse au caribou avec les chasseurs et à son retour son grand-père n'est plus là. Il va le retrouver mais son grand-père le ramène. La seule chose qui pourrait consoler l'enfant, c'est de chasser les oiseaux de l'été (car il n'y a que l'hiver ; l'été est ailleurs). Ils partent, avec Loutre et Huard. Deux vieilles femmes les renseignent sur le chemin à suivre. Ils subtilisent à Castor géant, qui pète sans arrêt, son sac de graisse. Ils rencontrent une « jambe droite » ; réussissent à passer en-dessous en creusant un tunnel. Arrivent à un endroit et voient Rat musqué ; ils lui donnent de la graisse et ce dernier fait des trous dans les canots des gens « d'été ». Ceux-ci coulent à pic ; la troupe prend le sac qui contient les oiseaux d'été. Les autres s'élancent à la suite des voleurs. Les deux groupes s'entendent : l'été et l'hiver alterneront. Mais combien de temps durera l'hiver ? Six lunes, comme les six doigts de pied de Pic maculé. Au retour, l'enfant tue beaucoup d'oiseaux ; ces derniers lui offrent de devenir l'un d'entre-eux, ce qu'il fit.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Piccolo (France) | ± 7¼ pages | Jérôme Doucet
À la ferme, tout le monde garde quelque chose : chevaux, didons, poules, la maison ; seul Piccolo ne garde rien. Il part recherche quelque chose à garder et trouve trois escargots. Un corbeau mange le escargots mais Piccolo tue le corbeau est en ressort les escagots qui s'avèrent être trois fées qui promettent d'aider Piccolo s'il les appellent avec les coquilles vides. À la ville, Piccolo apprend que la princesse est triste : elle a perdu la santé, la beauté et la richesse. Piccolo promet au roi, à la reine et à la princesse de tout réparer. Il va appeler tour à tour les trois fées qui vont lui dire comment vaincre les trois mauvaises fées : Maligne, Hideuse et Rapace. Lorque la princesse recouvre la santé, la beauté et la richesse, le roi offre à Piccolo d'épouser sa fille. Piccolo, devenu roi, ramène toute sa famille au château et devient le gardien de tous.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La belle prise de deux matelots (Canada) | ± 6¼ pages | Charles Quinel
Au plus fort de l'hiver, d'Iberville envoient deux hommes, Thomas et Petitjean, sonder une frégate anglaise prise dans la glace de la mer d'Hudson. Les Français sont faits prisonniers par les Anglais et passent l'hiver dans la cave du navire. Au printemps, quand la glace fond, on demande à un des deux prisonniers d'aider à lever les voiles car le scorbut à décimé les Anglais. Thomas suit Smithson mais, sur le pont du bateau, saisit une hache, tue ce dernier, de même que le commandant. Thomas va libérer Petitjean et les deux Français, qui ont saisi des fusils et des couteaux, s'emparent à eux-seuls du restant de l'équipage trop faible et démoralisé pour résister, et ramènent le navire anglais dans un port français.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Princesse Rosette (France) | ± 11¾ pages | Marie-Catherine d' Aulnoy
Un roi et une reine ont deux garçons ; lorsque une fille naît, les fées disent qu'elle fera grand malheur à ses frères, et on l'enferme dans une tour. Lorsque le roi et le reine meurent, quinze ans plus tard, les frères délivrent leur soeur. Elle voit un paon et veut épouser le roi des paons. Les frères partent à la recherche du roi des paons et finissent par le trouver ; c'est un être humain, comme tous ceux de son royaume, habillés d'habits fait de plumes de paons. Les frères montrent le portrait de leur soeur et le roi des paons veut épouser la princesse, mais il fera mettre à mort les frères si leur soeur n'est pas aussi belle que sur le portrait. La princesse, la nourrice, sa soeur de lait et un chien sont du voyage. Or, sur le bateau, la nourrice paie le batelier pour qu'il jette à l'eau la princesse et son chien, ce qu'il fera. Heureusement, le lit flotte. Lorsque la nourrice arrive au château, ainsi que sa fille, qui se fait passer pour la princesse, pour marier le roi de paons ; mais les enferme car la fille est trop laide. On prévoit faire mourir les deux frères dans les sept jours. Or la princesse touche terre avec son chien et est accueillie par un vieillard. Le chien va voler de la nourriture au château et on finit par s'en apercevoir. Des soldats arrêtent le vieillard et la princesse, mais quand le roi des paons la voit, il la reconnaît. Il libère les frères, marie la princesse, qui fait libérer à son tour la nourrice est sa fille.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Bonne Petite Souris (France) | ± 10½ pages | Marie-Catherine d' Aulnoy
Deux rois ; l'un est bon et vit dans la joie du divertissement, tout comme son peuple. L'autre est méchant et son peuple vit dans la terreur. Le méchant roi déclare la guerre au roi joyeux ; il l'anéantit et le tue. Puis il enlève sa femme et l'amène dans son royaume où il la fait emprisonner dans une tour car, si la reine qui est enceinte accouche d'une fille, il la donnera à son fils qui est laid et cruel comme son père ; si c'est un garçon, il le pendra au cou de sa mère, qu'il pendra à la branche d'un arbre. Une fée fait savoir à la reine qu'elle lui viendra en aide. Dans le cachot, la reine, qui n'a pratiquement rien à manger et à boire, nourrit une petite souris. Lorsque la reine accouche d'une fille, Joliette, la souris se dévoilera : elle est une fée. Elle essaie de déplacer l'enfant, mais une autre fée, Cancaline, méchante, plus forte que la première, enlève la princesse. Quinze années passent ; le fils du méchant roi veut épouser l'infinie belle dindonnière. Mais elle refuse. Cette fille s'avère être Joliette. Mais le méchant roi et son fils font enfermer la princesse dans une tour. La fée redevient souris et va mordre le roi et son fils, aux oreilles, sur le nez, la langue ; mange l'unique oeil du fils; le père et le fils, désespérés, se jettent l'un sur l'autre, et s'entretuent. La fée délivre Joliette qui retrouve sa mère, la reine. Puis Joliette devient la reine du royaume ; sans compter que la fée lui a présenté le plus beau prince du monde !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le saut (Russie) | ± 1½ page | Léon Tolstoï
Sur un navire, un singe enlève le chapeau du garçon du capitaine, et monte en haut du mât. L'enfant le suit jusqu'en haut ; là, il manque de tomber. Son père vise l'enfant avec un fusil et lui ordonne de plonger à l'eau, en comptant à trois ; ce que fait l'enfant. On le repêche ; il crache de l'eau et commence à respirer. 

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 106 - L’Apprenti meunier et la petite chatte (Allemagne) | ± 2¾ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un meunier promet son moulin à celui des trois apprentis qui lui ramènera le plus beau cheval. Les deux plus vieux laissent je plus jeune, Hans, dans une caverne. Il en sort, va dans la forêt et rencontre une chatte bigarrée qui lui promet un cheval dans sept années. Hans travaille pour la chatte, coupe du bois avec une hache d'argent, fauche le champ avec une faux d'argent, construit une maisonnette avec des matériaux d'argent. Sept ans ont passé ; il retourne chez lui et la chatte ira le rejoindre pour lui donner son cheval. Les deux autres ont des chevaux, aveugle ou paralysé. Le meunier le fait manger dehors ; les deux autres le font dormir sur la paille. Le lendemain, une princesse arrive dans un carrosse avec le plus beau cheval jamais vu ; le meunier veut donner son moulin à Hans mais la princesse le fait monter dans son carrosse et l'amène avec elle ...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Rocher d’Uzel (France) | ± 6½ pages | Adolphe Orain
Un jeune homme s'engage dans les croisades car il n'est pas assez riche pour épouser celle qu'il aime. Il part avec une épée familiale bénie par un saint. Les chrétiens arrivent dans la Ville Sainte et le combat s'engage. L'épée du jeune homme tue un infidèle à chaque coup. Puis, il dirige la poignée de son épée, en forme d'une croix, vers un Sarrasin qui pousse un cri ; et le jeune homme invite ce dernier à devenir son écuyer. Après la guerre, les deux reviennent en Bretagne. Le jeune homme est triste à l'idée que celle qu'il aime va se marier avec une autre et le Sarrazin, qui est le diable, l'amène dans une grotte des Rochers d'Uzel et lui propose de l'or pour se marier et en échange il prendra sa femme dans 10 ans. Le jeune homme accepte car la jeune fille le lui demande. Dix ans plus tard, la Vierge s'interpose et fait fuir le diable.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le briquet (Danemark) | ± 5½ pages | Hans Christian Andersen
Un soldat rencontre une sorcière qui lui offre d'aller chercher de l'or sous un arbre. Il accepte et rencontre trois chiens qui gardent des coffres remplis de cuivre, d'argent et d'or ; le soldat revient avec de l'or et un briquet. La sorcière refusant de lui dire à quoi sert le briquet se voit la tête tranchée par le sabre du soldat. Ce dernier gaspille tout son or et bat le briquet pour allumer un bout de chandelle. Un chien surgit et lui ramène de l'or. Puis une autre fois, il lui ramène la princesse. Le roi découvre le soldat et le fait emprisonner. Le soldat se libère grâce au briquet et aux chiens, et épouse la princesse comme la légende le voulait.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 013 - Les trois nains de la forêt (Die Drei Mœnnlein im walde) (Allemagne) | ± 4¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Une marâtre traite sa fille avec égard ; la fille de son mari avec misère. Un jour, elle demande à la fille de son mari d'aller cueillir des fraises en hiver avec une robe de papier. La fille part et se réfugie chez trois nains. Elle partage son pain, balaye la neige. Comme récompense, il lui donne la beauté, une pièce en or à chaque parole prononcée et un roi comme mari. Elle retourne à la maison et la fille de la marâtre va à son tour chez les nains. Refusant de partager ses tartines, ils lui souhaitent d'être laide, un crapaud à chaque parole prononcée et une mort horrible. La fille de l'homme se marie avec le roi et ils ont un enfant. La marâtre et sa fille vont chez le roi, noient la reine et la fille laide prend la place de la reine. La reine, noyée, revient sous la forme d'un canard, qui prend soin de l'enfant. Le roi, informé de la chose, fait tourner son épée au-dessus du fantôme et sa femme revient à la vie. On enferme la marâtre et sa fille dans un tonneau garnis de clous à l'intérieur qu'on fait rouler du haut d'une montagne jusqu'à la rivière.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le roman de Zamba et de Lapin - Zamba et Lapin vendent leur mère au marché (Guadeloupe) | ± 2¾ pages | Mme Schont
Lapin convainc Zamba d'aller vendre leurs mères, car c'est la famine. En chemin, la mère de Lapin s'enfuie et, après la vente de sa mère, Zamba partage avec Lapin. Sur le retour, Zamba va dans le bois faire ses besoins, et Lapin cache la charrette et l'âne, auquel il a coupé la queue et les oreilles, qu'il a plantées dans la boue. Au retour de Zamba, il lui montre l'âne enfoncé dans la boue, mais Zamba tire trop fort et ... arrache ... la queue et les oreilles de l'âne. Le lendemain, Lapin vient chercher l'âne et la charrette cachés, mais les fourmis rouges les ont mangés.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 5.8 - Poucet et Poucette (Italie) | ± 4¼ pages | Giambattista Basile
Un homme s'est remarié mais sa femme, la marâtre, déteste les enfants du mari, Nennillo et Nennella, et le force à perdre son garçon et sa fillette dans la forêt. La première fois, ils retrouveront leur chemin grâce à des cendres, mais la deuxième fois, un âne mange le son répandu par terre, et les enfants se perdent. Les chiens du roi, qui est à la chasse, découvre le garçon ; la fillette s'est enfuie et est recueillie par des corsaires. Le roi prend sous son aile le garçon et l'éduque, et les années passent. La fille se retrouve à la mer lorsque la barque dans laquelle elle est coule avec le pirate, sa femme et ses enfants. Un grand poisson avale la fillette et échoue sur le rivage. Le garçon, qui n'était pas loin, entend une voix l'appeler. On découvre dans le poisson la soeur du ... frère. Le roi fait publier la chose et le père des enfants accoure ; il est sermonné et excusé. Sa femme, par contre, choisit elle-même son supplice : enfermée dans un tonneau qu'on lance en haut d'une montagne.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Légende de madame d’Haberville (Canada) | ± 5¾ pages | Philippe Aubert de Gaspé
Madame d’Haberville raconte une légende : une femme qui a perdu son enfant n'arrête pas de pleurer. Un soir, dans l'église, elle a une vision : un prêtre, un bedeau et des enfants en procession. La femme voit sa fille qui porte deux seaux d'eau. Ce sont les larmes qu'elle pleure que sa fille doit porter dans l'autre monde. Sur les conseils d'un saint homme, elle cesse de pleurer sa fille.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le géant Hok-Bras (France) | ± 4¾ pages | Ernest du Laurens de la Barre
C'est l'histoire du géant Hok-Bras. Grand jusqu'au ciel. À trois ans, il mesurait six pieds. Enfant, il roule des rochers. Sa marraine perd sa bague dans un trou. Il veut aller la chercher mais il n'est pas assez grand. Sa marraine, qui est une fée, lui dit de s'allonger et il s'allonge et trouve la bague qui est dans un anguille. Il veut marier sa marraine qui lui dit d'accomplir trois ouvrages. Celui de la bague compte pour un. Il décroche la lune pour dix écus et la met sur le bout d'un girouette. Et de deux! Il creuse ensuite un petit étang qui lui chatouille les mollets. Ce jour-là, il mesurait tout de même plus de mille pieds! Mais voilà qu'il se met à genoux pour boire et avale un vaisseau à trois ponts avec ses voiles, mats et canons, qui lui reste bloqué  dans le gosier. Il part à la recherche de sa marraine-fée mais tombe et se brise la tête contre des roches, et en meurt. On dit que Noé lui a pris quelques dents pour lester son arche...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...