Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

01 - L'enfant perdu (France) | ± 6½ pages | Charles-Philippe de Chennevières-Pointel
On raconte la fois où un ballonnier avait préparé son ballon pour s'envoler au-dessus de Bellesme. Le ballon s'enflait, puis se désenflait. Enfin, le ballonnier avait ordonné qu'on défasse les cordages ; le ballon avait monté dans les airs, puis avait disparu à l'horizon. Les parents de Joseph, qui avait onze ans, l'avaient ensuite cherché, sans le trouver ; il s'était caché dans le ballon. Or, le ballonnier avait oublié son lest, si bien que le ballon de descendait pas et avait été poussé par les vents. Le ballonnier, à un moment, avait songé à manger un morceau de Joseph, mais s'était contenté d'une bouchée chair qu'il avait coupée avec son couteau. C'est avec ce même couteau qu'il perça finalement le ballon qui alla s'écraser en Bretagne, cent lieues plus loin. Le ballonnier trouva la mort ; Joseph apprit les rudiments du Breton, et retrouva son village six mois plus tard, et devint bedeau.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La guerre entre les quadrupèdes et les oiseaux (Afrique) | ± 1 page | Tradition Orale
Les oiseaux et les quadrupèdes se déclarent la guerre ; trois oiseaux lancent trois oeufs d'autruche sur trois quadrupèdes et la hyène croit que c'est leur cerveau qui vient d'éclater. Elle se sauve et est poursuivie par un coq, et meurt dans son trou.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[002] L’âne, le bœuf et le laboureur, fable (Arabe) | ± 6¾ pages | Antoine Galland
Un riche marchand comprend le langage des animaux. Un soir, il entend le boeuf se plaindre de son travail, et l'âne lui suggérer de montrer ses cornes et de faire le malade. Le lendemain, le marchand fait atteler l'âne à la place du boeuf. L'âne, ayant compris son erreur, dit au boeuf qu'on veut le tuer car il n'est plus utile. Le marchand, témoin de cette conversation, part à rire. Sa femme lui demande pourquoi il rit : il ne peut lui dire car s'il révèle les propos des animaux qu'il entend, il mourra. La femme s'entête au point où le marchand pense à tout avouer à sa femme, quitte à mourir, lorsqu'il entend une conversation entre le chien et le coq. Le chien fait des reproches au coq qui s'amuse d'une poule alors que son maître est sur le point de mourir. Le coq rit du maître qui ne peut s'arranger d'une seule femme alors que lui vient à bout de cinquante poules. « Qu'il prenne un bâton », lance le coq. Et c'est ce que fait le marchand, qui va battre sa femme qui se repent d'avoir été curieuse si mal à propos. Voici ce que tu mériterais, Scheherazade, lui dit son père le vizir : d'être traitée de la même manière que cette femme. Mais Scheherazade est inflexible et le vizir va trouver le sultan Schahriar pour lui annoncer que sa propre fille sera celle de la prochaine nuit. Le sultan est inflexible ; il accepte et le vizir devra tuer de ses propres mains sa fille dès le lendemain. Le soir, Scheherazade demande la permission au sultan de faire dormir dans la chambre nuptiale sa soeur Dinarzade (car cette dernière demandera, au petit matin, à sa soeur de lui conter un conte). Et au petit matin, avec la permission du sultan, Scheherazade conte Le marchand et le génie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le vilain petit canard (Danemark) | ± 6 pages | Hans Christian Andersen
Une cane couve un œuf qui tarde à se briser ; puis en sort un petit canard grand et laid, mais la cane persiste à l’aimer contre l’avis de tous. Tous les canetons sont beaux sauf celui-là, disent-ils tous en cœur. Puis le petit canard s’enfuit au grand marais. Des chasseurs tuent deux jars et le chien vient les chercher mais laisse le petit canard. Il se réfugie dans une cabane où restent une vieille paysanne, un chat et une poule. Puis il se sauve et arrive l’automne et le froid. Puis l’hiver et le froid terrible. Un paysan le sauve un matin où le petit canard était pris dans la glace. L’hiver passe et le printemps revient. Le petit canard rencontre trois cygnes qui ne le repoussent pas, à sa surprise. Puis il voit son image dans l’eau : le petit canard est un cygne.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Groac’h de l’île du Lok (France) | ± 8¾ pages | Charles Émile Souvestre
Houarn et Bellah n'ont pas de quoi s'acheter une vache et un pourceau. Houarn décide de partir à l'aventure et Bellah lui donne un couteau qui brise les enchantements, une clochette qui fait entendre un son lors de périls et elle-même conserve le bâton magique. Houarn prend la route, arrive dans une auberge où il entend dire que sur l'île, reste une fée, la Groac'h, qui a un immense trésor. Sur l'île, sur le bord d'un étang, il trouve un canot en forme de cygne ; il embarque dessus et le voilà sous l'eau, qui arrive dans le royaume de la Groac'h. Elle lui donne à boire des vins et il accepte de la marier contre une partie du trésor. Elle fait frire des poissons dans une poêle en or pour manger mais Houarn entend des murmures ; avec son couteau, il brise l'enchantement, et les poissons se mettent à parler : ce sont tous les hommes qui avant lui ont voulu le trésor et qui ont été transformés en poissons. La Groac'h revient et transforme Houarn en grenouille et, au même moment, sa clochette tinte. Bellah l'entend, prend son bâton magique qui se transforme en bidet rouge qui s'arrête devant une montagne ; des ailles lui poussent et il devient un oiseau. Sur la montagne, dans un nid, se trouve un petit nain qui s'avère être le mari de la Groac'h ; il explique que pour le délivrer lui-même ainsi que tous ceux retenus prisonniers, Bellah devra se costumer en garçon, aller dans le royaume de la Groac'h, lui prendre son filet d'acier, et la capturer. Bellah se rend donc dans le royaume de la Groac'h, et lui demande de pêcher un poisson avec un filet ; la Groac'h, ne se méfiant pas, lui prête le filet. Bellah l'emprisonne et la jette dans un puits. C'est ainsi que tous sont sauvés et que Bellah et Houarn repartent avec assez d'argent pour acheter des terres et devenir fermiers.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'aventure de Finette (France) | ± 1½ page | Tradition Orale
Une souris, Finette, vole de la nourriture ; le vieux chat la surveille, mais c'est la pie qui surprend la souris et lui refermant le couvercle d'un coffre sur les pattes. La pie va chercher le chat, mais à leur retour, la souris s'est sauvée. Depuis, elle est devenu honnête.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les souhaits ridicules (France) | ± 2 pages | Charles Perrault
Un bûcheron se plaint de son triste sort, lorsque Jupiter lui apparaît et lui offre de réaliser trois souhaits. De retour chez lui, le bûcheron prend conseil auprès de sa femme qui, rêvant déjà de richesses, le convainc de remettre au lendemain la formulation des souhaits après une nuit de réflexion. Mais, alors qu'il se repose de sa journée près du feu, le bûcheron formule par mégarde une envie de boudin. Jupiter exauce son vœu. Comme sa femme s'emporte après lui, il demande par colère que le boudin lui pende au nez. Ce second souhait est exaucé. Finalement, le troisième et dernier vœu est de rendre à sa femme son aspect initial, cette dernière préférant retrouver le plaisir de plaire qu'être reine et laide. Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Souhaits ridicules de Wikipédia en français (auteurs)

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La légende du cheval noir de l'Islet (Canada) | ± 2¾ pages | Tradition Orale
Notre-Dame du Bon Secours annonce au curé qu'il aura un cheval pour amener de la roche construire l'église. Mais il ne faut pas le débrider. Or, un bon jour, un ouvrier débride le cheval ; c'était le diable. Il s'engouffre dans un rocher et descend aux enfers qu'on appelle depuis «le trou du Diable».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 122 : L'âne-salade (Der Krautesel) (Allemagne) | ± 6¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un chasseur, sur les conseils d'une vieille à qui il a fait l'aumône, fait feu sur des oiseaux ; l'un deux meurt et il en mange le coeur et trouvera de l'or chaque matin sous son oreille ; il prend aussi le manteau que les oiseaux se disputaient et peut, grâce à lui, voyager sur simple volonté. Il voyage donc, trouve un château dans lequel demeure une princesse dont il tombe amoureux. Mais une sorcière force la princesse à lui reprendre le coeur de l'oiseau et le manteau. Le chasseur s'accroche à un nuage, après avoir espionné des géants, et arrive dans un lieu où pousse des salades. Il mange un sorte de salade et se transforme en âne ; il mange une autre sorte de salade et redevient lui-même. Il retrouve le château et fait manger la première salade à la sorcière, à la princesse et à la servante, et donne les trois ânes à un meunier. Quand l'âne sorcière meurt, il donne de la deuxième salade à la servante et à la princesse qu'il épouse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Princesse Rosette (France) | ± 11¾ pages | Marie-Catherine d' Aulnoy
Un roi et une reine ont deux garçons ; lorsque une fille naît, les fées disent qu'elle fera grand malheur à ses frères, et on l'enferme dans une tour. Lorsque le roi et le reine meurent, quinze ans plus tard, les frères délivrent leur soeur. Elle voit un paon et veut épouser le roi des paons. Les frères partent à la recherche du roi des paons et finissent par le trouver ; c'est un être humain, comme tous ceux de son royaume, habillés d'habits fait de plumes de paons. Les frères montrent le portrait de leur soeur et le roi des paons veut épouser la princesse, mais il fera mettre à mort les frères si leur soeur n'est pas aussi belle que sur le portrait. La princesse, la nourrice, sa soeur de lait et un chien sont du voyage. Or, sur le bateau, la nourrice paie le batelier pour qu'il jette à l'eau la princesse et son chien, ce qu'il fera. Heureusement, le lit flotte. Lorsque la nourrice arrive au château, ainsi que sa fille, qui se fait passer pour la princesse, pour marier le roi de paons ; mais les enferme car la fille est trop laide. On prévoit faire mourir les deux frères dans les sept jours. Or la princesse touche terre avec son chien et est accueillie par un vieillard. Le chien va voler de la nourriture au château et on finit par s'en apercevoir. Des soldats arrêtent le vieillard et la princesse, mais quand le roi des paons la voit, il la reconnaît. Il libère les frères, marie la princesse, qui fait libérer à son tour la nourrice est sa fille.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’homme aux deux chiens (France) | ± 8¾ pages | François-Marie Luzel
En France, un roi et une reine ont une fille, puis un fils qui deviendra roi. Le roi et la reine meurent. Le fils, Jean, est placé chez un fermier, puis déguisé en pâtre car sa soeur veut sa perte. Puis, à dix-huit ans, Jean part avec son mouton, et il l'échange à un chasseur contre deux chiens et un fusil. Il travaille pour un seigneur comme chasseur mais s'enfuie car les autres chasseurs sont jaloux de lui. Il rencontre ensuite un cavalier qui lui offre d'être le gardien de son bois. Jean se promène et trouve un château. Le soir, une main de princesse prend un chandelier et lui montre un lit. Il s'endort et se réveille car trois diables jouent aux cartes. Ils trouvent Jean, le font cuire et le mangent. Une tête de princesse surgit, trouve un os et le frotte avec un ongent, et le corps de Jean se reconstitue. Il passe une deuxième nuit, les trois diables le lancent contre le mur où il s'écrase. Le corps de la princesse remet de l'onguent sur Jean et il revient à la vie. La troisième nuit, les diables reviennent, hachent Jean, le font cuire et le mangent, os compris. La princesse revient, de la tête aux pieds, trouve un ongle de Jean et le rappelle à la vie avec son onguent pour la troisième fois. Les diables sont vaincus ; les gens du château sont sauvés. La soeur de Jean qui a fui son château se retrouve chez lui, mais elle est jalouse ; elle demande à une sorcière de se débarasser de son frère, mais les chiens viendront à son aide. S'aperçevant que sa soeur est méchante, Jean repart dans son château en France et la soeur revient encore ; elle voit une autre sorcière qui lui fait placer une roue avec des rasoirs sous le lit du roi ; Jean et la princesse sont réduits en morceaux. On les enterre mais les chiens ouvrent le cercueil dans le cimetière et Jean et la princesse sont sauvés. Les chiens sont les parents de Jean, le roi et la reine ; ils lui indiquent de faire chauffer un four et de jeter vivante sa soeur car c'est la seule façon de la purifier. Ce qui fut fait.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Langage des bêtes (France) | ± 4½ pages | Jean François Bonaventure Fleury
Un homme qui a un fils intelligent l'envoie étudier. Il apprend le langage des chiens, des grenouilles, des oiseaux. Contrarié, son père ordonne de le faire tuer par le voisin qui le laisse s'échapper. Le fils rencontre deux prêtres et fait la route avec eux. Le premier soir, il ne peut dormir ; l'aubergiste lui demande pourquoi et il répond que les chiens disent que des voleurs s'apprêtent à entrer dans l'auberge par la cave. On arrête les voleurs. Le second soir, il entend des grenouilles expliquer que la fille est muette parce qu'une grenouille a un morceau de l'hostie que la fille a laissée tomber. On retrouve le morceau et la fille retrouve la voix. Rendue à Rome, le fils écoute les oiseaux et devient Pape. Son père, pris avec sa conscience, va faire pénitence à Rome et le fils et le père se retrouvent.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Idemili, le petit dieu (Nigéria) | ± 1½ page | Tradition Orale
Au Nigéria, le petit dieu Idemili fait pleuvoir contre une récompense ; un jour, un sorcier oublie de le remercier. Idemili jette un sort au sorcier qui s'exile sur une montagne. Longtemps après, un jour de sécheresse, on envoie chercher le sorcier pour qu'il fasse pleuvoir, et c'est en faisant son lavage qu'il y arrivera !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La fée aux gros yeux (France) | ± 9¼ pages | George Sand
Élise se souvient de la gouvernante lorsqu'elle était enfant, qu'on appelait la fée aux gros yeux, car elle était myope. Un soir, la gouvernante invite Élise à observer un bal très spécial. À la lueur d'une lanterne, une multitude de papillons viennent virevolter dans la lumière. La gouvernante, si elle ne voit pas loin, a une vue extraordinaire de près. Elise doit utiliser une loupe pour apprécier le spectacle. Puis, au retour, la gouvernante, qui a peur des chauves-souris et des oiseaux en général, en aperçoit une sur la robe d'Élise. Elise, très fatiguée, sommeillante, croit voir la chauve-souris se métamorphoser en M. Bat, le précepteur. Le lendemain, à déjeuner, Élise comprend qu'il était très improbable que le précepteur aie pu changer d'apparence.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Crinoline (Canada) | ± 2¼ pages | Paul Stevens
Le tonnelier du village attend trois cents cercles pour fabriquer des tonneaux. Or, les cercles disparaissent. Le tonnelier s'adresse au curé du village qui passera le « message » lors de la prochaine messe. Or, à la messe, toutes les femmes portent des crinolines, à la vue de l'ampleur de leur robe. On sent un malaise général ; le jour même, toutes les femmes vont sur une île, et fabriquent, avec des joncs, des cercles, et peuvant ainsi remettre les trois cents cercles du tonnelier à où ils auraient dû être quelques jours auparavant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le chêne parlant (France) | ± 22¾ pages | George Sand
Emmi est un pauvre petit gardeur de cochons ; il ne sait ni lire et à peu près pas parler. Un jour, il donne un coup de sarclette sur le groin d'un cochon, et la bande de cochons poursuivent l'enfant. Il se réfugie dans un grand chêne centenaire, et y vivra près d'un an, se nourrissant de racines, de fruits, de légumes dérobés dans jardins, et de lièvres pris au collet. Il échange à l'occasion des lièvre contre des pains à la vieille Catiche. Un jour, il la suivra chez elle, où vivent d'autres mendiants ; elle lui montrera les richesses qu'elle a accumulées. Elle fait l'idiote et ainsi reçoit la charité des paysans. Un jour où elle essaie de vendre l'enfant à des saltimbanques, Emmi rencontre le père Vincent qui l'engage sur un chantier, car l'homme a l'entreprise d'une coupe d'arbres dans la forêt où se trouve le chêne. Emmi s'avère utile, débrouillard et intelligent. Un jour, il pense à la vieille Catiche et, en compagnie du père Vincent, il lui rend visite ; elle lui donne tout son argent, car elle va mourir bientôt. Devenu homme, et assez riche paysan, Emmi épouse la fille d'un bûcheron. Il posera dans le chêne un plaque de cuivre rappelant son séjour dans le chêne...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les pionniers canadiens (Canada) | ± 22½ pages | Henry-Raymond Casgrain

Le récit se déroule à Détroit vers 1780, à l'époque des pionniers canadiens - où ils étaient à la fois prêtres, laboureurs et soldats - et des Indiens qu'on nommait Sauvages. Un jeune officier arrive au fort de M. Du Perron Baby. Il demande à Mademoiselle Baby la raison la cause de son malheur. Elle raconte qu'hier, une bande de Sauvages à moitié ivres (il y avait des postes des pelleteries à Détroit) étaient dans cette même maison, avec une jeune femme prisonnière, qui lui a conté son histoire : les Sauvages avaient tué son mari dans les champs et pris son scalp, après que celui-ci aie tué sept des leurs, pour ensuite tuer l'enfant de sa soeur, en lui brisant le crâne sur le poêle, et fendu la tête de la jeune mère d'un coup de hache. Et ils étaient repartis avec cette femme... Le jeune officier intervient en disant qu'il venait de chasser un Potowatomis, à coups de pied ; Mademoiselle Baby lui reproche son geste, car les Sauvages n'oublient jamais une injure, et se vengent toujours. Quelque temps plus tard, l'officier se réfugie chez les Baby, alors que le surintendant est parti. Madame Baby cache l'officier, mais il choisit plutôt de s'enfuir ; il est poursuivi par les Potowatomis qui le rattrapent, le ligotent et lui tranchent la gorge, pour recevoir le sang dans une chaudière. De retour à la maison, ils veulent forcer Madame Baby à boire le sang, pour finalement lui barbouiller la visage. Plusieurs mois après, Mademoiselle Baby voit une ombre dans le jardin, et elle reconnaît le Potowatomis qui a tué l'officier ; il est coincé dans un soupirail et un serpent à sonnette le mort au visage. Il attrape le serpent et le tue avec ses dents, mais il est trop tard, le poison tue le Sauvage.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vraie légende du Taubenloch (Suisse) | ± 4½ pages | Paul-Otto Bessire
Au temps des Croisades, le seigneur Enguerrand partit pour la Terre Sainte, car il avait quelques péchés à sa faire pardonner. Mais il en est revenu plus mécréant, accompagné d'une vingtaine de Sarrasins cruels, qui étaient sa garde du corps. Enguerrand se mit à faire l'ordre et la loi dans son domaine, près de Boujean, volant et tuant, s'il le jugeait opportun. Un jour, alors que le meunier Gauthier s'en allait se marier avec Béatrice, Enguerrand leur tendit un embuscade et, avec ses Sarrasin, massacrèrent la petite troupe qui allait sur le chemin. Béatrice sauta alors dans le vide et se noya dans la rivière, en bas, pour aller, dit-on, tout droit au paradis. Une bonne journée, les jeunes gens de Boujean, qui avaient juer de venger leur amis, sortirent par centaines du bois et tuèrent les Sarrasins, passèrent au fil de l'épée Enguerrand, et incendièrent le château. Depuis, au printemps, au chant des colombes, on dit que c'est l'âme de Béatrice qui revient sur terre.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les devoirs de l’hospitalité (France) | ± 7¼ pages | Jean-Nicolas Bouilly
Deux amies, Estelle et Mélanie, sont pensionnaires et se lient d'amitié. Un jour, Mélanie invitera Estelle à la maison des ses parents. Or, Estelle chante mieux, joue du piano facilement, excelle dans les proverbes. Mélanie devient jalouse ; son amour-propre est touché. Estelle décide de mieux faire paraître son amie en s'habillant modestement, en chantant et en jouant du piano « modérément ». Son père s'en apercevra et obligera sa fille à redevenir ce qu'elle est : meilleure que son amie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La panacée du Capitaine Hauteroche (France) | ± 23¼ pages | Louis Octave Uzanne
Le capitaine Hauteroche gère son débit de Vins et Tabac, « Au vieux grognard ». Il s'occupe d'un mannequin habillé d'un uniforme de grenadier de l'Empire, en face du débit. Lorsque cette fois où il se met à conter des récits à propos d'une gourde à eau-de-vie. En 1793 où il fut fait prisonnier par les chouans de Cathelineau ; alors qu'il allait être enterré vivant avec d'autres canonniers, les dragons sont arrivés et ont dispersé les paysans. Clasquo le Péruvien donna à boire au capitaine (qui était à l'époque artilleur) une fameuse boisson à base de coca, qui aussitôt redonna la forme et la force au capitaine. La boisson fut de nouveau salvatrice pendant la campagne de Saxe en 1813, alors que les boulets russes avaient le tonnerre du diable dans leur mitraille. Et lors d'un froid de novembre sur le territoire russe. Le capitaine Hauteroche aurait sûrement vécu jusqu'à un âge vénérable s'il n'avait pas été victime d'une chute sur le verglas à 91 ans.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le roi du désert noir (Irlande) | ± 9½ pages | Douglas Hyde
Le fils du roi va se promener avec son chien, son faucon, sur son cheval. Il rencontre un vieillard et joue aux cartes avec lui. Il gagne ce qu'il veut ! Soit, que sa belle-mère se retrouve avec un tête de chèvre, pendant sept jours. Il y retourne et gagne encore : que le champ de pâture soit rempli de vaches de différentes couleurs et grosseurs. Il y retourne une troisième fois, mais le vieillard l'entraîne dans une montagne où ils jouent à la balle. Le fils du roi perd. Il devra retrouver le vieillard avant un an et un jour, dans le désert noir, sinon il mourra. Il part à la recherche du sorcier : sous un grand chêne, un aigle lui demande son cheval pour nourrir ses petits. Il accepte et l'aigle le conduit dans la maison d'un ami, un vieillard. Le lendemain, le fils repart avec un bidet blanc que le vieillard lui a prêté pour parcourir cinq cents miles. Là-bas, sur un lac, il verra trois cygnes qui sont les filles du sorcier. La plus jeune, à la serviette verte, l'aidera. Elle le conduit chez son père, le sorcier, qui le fait dormir dans un arbre fourchu, et lui lance trois défis. La princesse l'invitera à dormir dans une belle chambre et l'aidera à accomplir le premier travail : prendre le pierres d'un château et les jeter à l'eau. Le deuxième travail sera de reprendre les pierres dans l'eau et de refaire le château. Quant au troisième, il faut aller chercher dans une fontaine creuse de cent pieds, un anneau ; encore là, c'est la princesse qui le fera. Par contre, elle se brise un doigt, mais c'est une bonne affaire, car il devra choisir l'une des trois princesses du sorcier, en touchant leurs mains. C'est ainsi qu'il reconnaît la plus jeune. Le sorcier leur prête un cheval brun pour le retour. C'est là-bas que le fils retrouve son cheval, son faucon et son chien. Ils se marieront et...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le drame de la Touques. Conte du vieux temps (France) | ± 2¾ pages | Alfred Dérozier
Un savetier et sa femme vivent dans la misère. Leur enfant part à l'école, trouve trois sous et se met à rêver. Il s'arrête chez la fermière mais n'a pas assez d'argent pour acheter son rêve. Il repart et perd ses trois sous à pile ou face avec des joueurs. Il finit dans l'eau de la Touque.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 011 - Frérot et sœurette (Allemagne) | ± 5¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Deux enfants maltraités par leur belle-mère qui est une sorcière s’enfuient dans la forêt. Mais la sorcière a enchanté toutes les sources. La fille le sait et avertit son frère : cette eau te changera en lion, l’autre en loup, la dernière en chevreuil. Le fils en boit et est transformé. Le temps passe, ils vivent dans la forêt et lors d’une chasse, le roi les trouve et se marie à la fille et ont un garçon. La sorcière tue la reine et met sa fille à la place. Mais le spectre revient voir son enfant et le roi finit par s’en apercevoir . La fille de la sorcière sera dévorée par les bêtes sauvages et la sorcière jetée au feu. Le petit chevreuil retrouve sa forme humaine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Crinoline (Canada) | ± 2¼ pages | Paul Stevens
Le tonnelier du village attend trois cents cercles pour fabriquer des tonneaux. Or, les cercles disparaissent. Le tonnelier s'adresse au curé du village qui passera le « message » lors de la prochaine messe. Or, à la messe, toutes les femmes portent des crinolines, à la vue de l'ampleur de leur robe. On sent un malaise général ; le jour même, toutes les femmes vont sur une île, et fabriquent, avec des joncs, des cercles, et peuvant ainsi remettre les trois cents cercles du tonnelier à où ils auraient dû être quelques jours auparavant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Pourquoi l'eau est salée (Chine) | ± 1½ page | Tradition Orale
En Chine, vivaient deux frères ; Wang-l'aîné, riche ; Wang-cadet, pauvre. Le riche ne donne pas au pauvre ; mais le cadet trouve une meule qui donne du sel quand on lui donne un coup de pied, et s'arrête lorsqu'on la retourne. L'ainé l'emprunte au cadet mais ne sait pas comment l'arrêter : il la pousse hors de chez lui, la meule descend la montagne jusqu'à la mer où elle s'enfonce ; c'est depuis ce temps que la mer est salée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...