Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

Les trois messes basses (France) | ± 6¼ pages | Vu 4923 fois. | Alphone Daudet
Le soir de la nuit de Noël, un curé, influencé par Garrigou (dont le diable a pris l'apparence), néglige de dire dans leur totalité les trois messes basses pour aller réveillonner au plus vite et se goinfrer de dindes bourrées de truffes et de vins de toutes les couleurs. Le curé meurt dans la nuit ; le Juge (Dieu) le condamne à retourner sur terre pour faire trois cents messes en guise de punition, avec tous ceux qui étaient présents lors de la nuit fatidique. La légende de dom Blalguère est née et, depuis ce temps, dans une certaine chapelle, on peut voir lors de la nuit de Noël une lumière surnaturelle et une assistance étrange.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[016] Histoire de Zobéide (Arabe) | ± 8¾ pages | Vu 4914 fois. | Antoine Galland
Zobéide raconte son histoire : elle a cinq soeurs. Ses deux belles-soeurs sont parties vivre avec leur mère ; ses deux soeurs sont les deux chiennes noires que voici. Quand leur père est mort, les trois sont allés avec leur mère. À la mort de cette dernière, les deux aînées se sont mariées et Zobéide est restée seule. Le mari de la première soeur a tout vendu et, avec sa femme, sont partis pour l'Afrique. Le mari a tout dépensé et la soeur est revenue, pauvre. Zobéide l'a accueillie et elles ont vécu ensemble. La troisième soeur a suivi le même chemin, pour venir vivre chez Zobéide. Or les deux soeurs se sont remariées ; mais au bout de quelques mois, elle sont revenues chez Zobéide. Un an plus tard, les trois sont allé faire commerce et ont pris le chemin des Indes, par la mer. Après vingt jours, le navire s'est arrêté à un port. Zobéide est entrée dans la ville où tous les humains avaient été changés en pierre. Elle s'introduit dans le palais, avance dans plusieurs cours, puis dans une chambre où elle aperçoit un diamant, si brillant qu'on ne peut le regarder de face. Vers minuit, elle entend la voix d'un homme qui lit l'Alcoran. Elle le rejoint ; c'est un prince qui lui raconte ce qui s'est passé. Les habitants de la ville étaient idolâtres ; lui avait eu la chance d'avoir une esclave qui l'avait initié à l'Allcoran et à la religion musulmane. Un jour, une voix avertit les habitants d'abandonner le culte de Nardoun, pour celui du Dieu unique. Trois ans plus tard, ceux qui ne s'étaient pas convertis furent changés en pierre. Zobéide propose au prince de la suivre à Bagdad où elle le présentera au Commandeur des croyants. Ils s'embarquent sur le navire, après l'avoir rempli des richesses du palais. Or, en mer, les deux soeurs sont devenues jalouses des sentiments entre le prince et Zobéide, et les précipitent à l'eau. Le prince se noie ; Zobéide réussit à se réfugier sur une île où un serpent essayait d'en dévorer un autre, qui avait des ailes. Zobéide tue le gros serpent et celui ailé s'envole. Il revient sous la forme d'une femme noire accompagnée de deux chiennes noires, qui sont les soeurs de Zobéide, transformée ainsi en guise de châtiment. La femme est le serpent qu'elle a délivré. Toutes les richesses sur le navire ont été portées dans ses appartements, et le navire a été coulé. La femme reconduit Zobéide et les deux chiennes noires à Bagdad, et Zobéide devra leur donner à chaque nuit cent coups de fouets, au risque d'elle-même être changée en chienne. Zobéide conlue son histoire ainsi : si votre Majesté veut en savoir plus, qu'il écoute ma soeur vous faire le récit de l'Histoire d’Amine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Histoire de Blondine, de Bonne-Biche et de Beau-Minon (France) | ± 23 pages | Vu 4900 fois. | Comtesse de Ségur
Le roi Bénin a une fille, la princesse Blondine. Il est veuf, et on lui suggère de se remarier ; il envoie son ministre Léger lui trouver une reine ; il revient de chez le roi Turbulent, qui s'est enfin débarrassé de sa fille, la princesse Fourbette, qui a ramené avec elle quatre mille mulets chargés de ses effets. Le roi et Fourbette ont une fille qu'ils nomment Brunette. Fourbette et sa fille haïssent Blondine, qui est pourtant gentille. Fourbette promet un coffre de plein de bonbons à Gournadinet s'il conduit Blondine à la forêt des Lilas, qui est enchantée et qui ne laisse plus sortir ceux qui y entrent. Après avoir laissé Blondine à la forêt, Gourmandinet trouvera la mort en tombant d'un mulet. Blondine est perdue dans la forêt, et est recueilli par un chat blanc, Beau-Minon, et une biche blanche, Bonne-Biche. Fatiguée, Blondine dormira pendant sept ans d'un sommeil magique, pendant lequel elle apprendra à jouer du piano, à chanter, à dessiner... Pendant ce temps, le roi Bénin a fait enfermer la reine dans une tour où elle est morte, et a donné Brunette au prince Violent, qui la maltraite rudement. Bonne-Biche demande à Blondine de ne pas s'éloigner de la maison, mais un Perroquet entraîne la princesse dans la forêt et lui suggère de cueillir la Rose. Elle libère ainsi l'enchanteur qui est son mauvais génie. Le palais de Bonne-Biche se retrouve en ruines. Blondine s'enfoncera dans les bois, rencontrant un crapaud, un corbeau et une grenouille. Une vache viendra pour lui offrir son lait, alors que Blondine pleur la disparition de ses amis. Une Tortue lui offre de l'aide ; Blondine devra monter dessus et faire un trajet qui durera six mois, sans descendre ni parler. Elle se retrouve dans un château où elle est accueillie par la fée Bienveillante, et son fils, le prince Parfait, qui s'avèreront être Belle-Biche et Beau-Minon...  Tous retournent chez le roi qui épouse la fée, et Blondine épouse le prince Parfait qui fut toujours pour elle le Beau-Minon de la forêt des Lilas.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Prince Spirituel (France) | ± 3¾ pages | Vu 4894 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Un roi préfère une princesse à la fée Furie. Lorsque la princesse a un garçon, la fée Furie lui donne le don de laideur. Heureusement, la fée Diamantine lui donne le pouvoir de l'intelligence et le pouvoir de rendre intelligent la personne qu'il aimera le mieux. La fée Furie donne à son fils Charmant qui est sot la princesse Astre qui est bête et d'une beauté remarquable. Mais Spirituel tombera amoureux de Astre et lui donnera tout l'équivalent de son esprit. Astre laissera Charmant car entre la beauté et la sottise de ce dernier et l'intelligence et la laideur de Spirituel, elle choisira le deuxième.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ayiti Kiskeya Boyo (Haïti) | ± 2¼ pages | Vu 4858 fois. | Monique Dauphin
KHM 142 : Le mont chauve (Simeliberg) (Allemagne) | ± 2 pages | Vu 4850 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Il était une fois deux frères : un riche et un pauvre. Le riche ne donne rien au pauvre. Un jour, le pauvre surprend des hommes qui prononcent des paroles qui font s'ouvrir un mont. Ils y entrent et en ressortent, prononcent une formule et le mont se referme. Le pauvre, une fois les hommes partis, prononce à son tour les paroles, entre dans le mont et en ressort avec de l'or. Il profite de sa richesse et y retourne une deuxième fois. La troisième fois, le riche le menace de telle sorte que c'est le riche va dans le mont. Il y entre ; le mont se referme mais il a oublié la formule pour le faire réouvir. Les voleurs reviennent, le trouvent et lui coupent la tête.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Du Convoiteux et de l’Envieux (Europe) | ± 1 page | Vu 4798 fois. | Tradition Orale
Le convoiteux et l'envieux font la rencontre de saint Martin qui offre à celui qui fera un voeu d'obtenir ce qu'il souhaite ; mais l'autre aura le double. L'envieux demande qu'on lui crève un oeil. C'est ainsi que l'un est devenu borgne et l'autre aveugle.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'oeil sans paupière (Écosse) | ± 14¼ pages | Vu 4795 fois. | Philarète Chasles
Jock Muirland est veuf  : sa femme est morte attristée par sa jalousie maladive. C'est soir d'Halloween ; avec d'autres paysans, Jock Muirland parlent et discutent des spunkies ou têtes de femmes ailées, des skelpies ou démons, des fairies ou fées... qu'on rencontre durant la nuit d'Halloween. Des superstitions comme la racine déterrée qui, si elle est droite, vous fera épouser un homme ou une femme de bonne grâce mais, si elle est croche, une personne contrefaite... Lors de la cérémonie du miroir, Muirland prononce l'incantation : « Parais donc, ma femme ». Dès lors, apparaît une figure pâle... Muirland pousse un cri ; les autres se sauvent ! La spunkie ne laisse plus Muirland ; il se réfugie dans les ruines d'une cathédrale enflammée et y voix démons, lutins... Il se réveillera chez lui, mariée à une femme, Spellie, qui n'a pas de paupière. C'est pour le surveiller, lui dit-elle, car elle est jalouse ; elle lui fera vivre le supplice qu'il avait jadis fait vivre à sa première femme. Un bon jour, Muirland disparaît pour aller en Amérique, vivre à côté des Narraghansetts. Leur chef, leur sachem, tombe malade et Muirland constate que c'est une indigestion, et il le guérit. Le chef lui donne en mariage sa fille. Mais un jour, en chassant une pintade, Muirland tombe sur Spellie qui l'a retrouvé. Il se précipite dans l'Ohio et s'y noît.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[017] Histoire d’Amine (Arabe) | ± 8½ pages | Vu 4789 fois. | Antoine Galland
Amine raconte au Commandeur des croyants son histoire. Elle est devenue veuve ; après son deuil, elle se fait confectionner des habits. Un jour, une dame l'invite à assister à un mariage en vue de son rang élevé. Elle suivra la dame. Une fois rendu à la demeure où se déroulent les noces, une femme lui apprend qu'elle a un frère qui est le plus accompli des hommes, qui veut l'épouser, elle Amine. Elle acquiesce. Il lui promet qu'elle sera la mieux traitée des femmes, mais elle ne devra jamais parler à un autre homme. Alors qu'elle est chez un marchand, elle accepte qu'il lui embrasse la joue en guise de paiement pour une étoffe. Mais au lieu de l'embrasser, il la mord et s'enfuit. De retour à la maison, son mari la questionne : elle lui raconte que l'accident a été causé par un porteur de bois, ou un vendeur de balais, plutôt par un étourdissement. Il crie aux mensonges, prend son sabre et s'apprête à la tuer lorsque la vieille femme qui avait accompagné Amine chez le marchand implore l'indulgence du mari. Alors, il la fait battre à l'aide d'une petite canne, pour que ces cicatrices lui rappellent son mensonge. C'est ainsi qu'Amine se retrouve chez sa soeur Zobéide, ainsi que leur soeur cadette. Un jour, trois calenders leur demandent l'hospitalité, ainsi que trois marchands qu'elles ont renvoyés, non sans leur demander leur récit. Le calife, satisfait d'entendre ces histoires, apprend de Zobéide qu'elle peut appeler la fée (qui s'était fait voir sous la forme d'un serpent ailé) en brûlant des cheveux. La fée surgit, et à la demande du calife, redonne leur apparence aux deux chiennes noires, guérit de ses cicatrices Amine, et les informe sur l'identité du mari de cette dernière : c'est le fils du calife. La fée s'en retourne, le calife épouse Zobéide, le mari reprend sa femme Amine, et les trois calenders épouses les trois autres soeurs, et tous vivront dans des palais magnifiques. Et c'est alors que Scheherazade commence l'Histoire de Sindbad le Marin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 069 - Jorinde et Joringel (Allemagne) | ± 2¼ pages | Vu 4787 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une sorcière transforme en oiseaux qu'elle met dans une corbeille tous les filles qui s'approchent de son château à plus de cent pas. Elle doit avoir sept mille corbeilles. Un jour, Jorinde et Joringel se perdent dans la forêt ; Jorinde est transformée en oiseau et Joringel s'enfuit. Il rêve d'une fleur rouge sang ; il la cherche et la trouve et avec cette dernière, défie la sorcière et délivre Joringel et toutes les autres jeunes filles.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 039 - Les lutins (Allemagne) | ± 2¾ pages | Vu 4783 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Trois histoires de lutins. Un cordonnier pauvre retrouve ses souliers tout fait les matins. Cela fait sa richesse et curieux ; il espionne une nuit en compagnie de sa femme. Ils décident d'habiller les lutins qui s'en vont définitivement. Une pauvre servante devient marraine d'un lutin ; trois jours s'avèrent être sept ans. Mais elle revient les poches pleine d'or. Un enfant est enlevé et à sa place, la mère trouve un petit monstre à grosse tête. La mère le fait rire et son enfant revient.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’aventure du pilote (France) | ± 10¼ pages | Vu 4782 fois. | Anatole Le Braz
Dans les temps de Noël, le vieux Cloarec raconte un récit de jeunesse. Il était allé pêcher le soir de Noël même si son père ne voyait pas d'un bon oeil le fait de travailler lors de la Nuit sainte. Il part, avec cinq autres pêcheurs, sur une barque. La pêche s'annonce bonne. Un dernier coup de filet avant de rentrer. Mais voilà que la brume se lève. À force de bras, en ramant, les hommes s'enfoncent dans la brume. C'est alors qu'un septième passager se retrouve à bord. La barque commence à couler. On jette le poisson par-dessus bord ; rien n'y fait. Puis, Cloarec, se rappelant les conseils de sont père, lève à la hauteur de son visage l'ancre en forme de croix et entame le chant de Nédélek. Les hommes finissent par s'en sortir vivants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les bossus (Canada) | ± 1½ page | Vu 4780 fois. | Tradition Orale
Une femme est mariée avec un bossu jaloux. Un jour, trois bossus viennent pour quêter à manger. Mais son bossu de mari revient ; elle cache les trois autres bossus dans un coffre. Lorsque son mari est reparti, la femme ouvre le coffre mais les bossus sont morts. Elle demande au charretier de s'en débarrasser ; deux piastres pour un bossu. La femme fait croire au charretier qu'il n'y a qu'un bossu. Il le prend et va le jeter à l'eau. À son retour, il trouve le deuxième bossu en croyant que c'est le premier bossu. Puis le troisième en croyant que c'est encore le premier. Il ne comprend pas... Puis il voit le mari bossu arriver ; croyant que c'est encore le bossu qui est ressorti de l'eau (pour une quatrième fois), il l'assomme et le noie définitivement !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[012] Histoire du premier calender, fils de roi (Arabe) | ± 6¾ pages | Vu 4771 fois. | Antoine Galland
Le calender raconte ainsi son histoire : fils d'un roi, il allait souvent voir son cousin, chez son oncle, roi lui aussi. Un jour, le cousin lui demande de garder et un secret et de l'accompagner, lui et une dame, à un tombeau qu'il a fait construire ; le cousin et la dame y descendent, avec de l'eau et du plâtre. Puis, les y laissant, le prince retourne chez l'oncle, puis chez son père mais, là-bas, un rebelle vizir a tué le roi. À la vue du prince, il lui crève un oeil - car ce dernier lui en avait jadis crevé un, par accident -, et ordonne qu'on aille lui trancher la tête dans la campagne. Les bourreaux acceptent de lui laisser la vie. Le prince va chez son oncle, qui se désespère de retrouver son fils ; le prince brise le silence et lui parle du tombeau. Sur place, ils retrouvent le cousin et la dame, couchés et carbonisés. L'oncle, au lieu de se désoler à la mort de son fils, frappe le corps avec sa pantoufle. Le prince en demande la raison ; le cousin était amoureux de sa soeur, comme elle l'était de son frère, malgré les réprimandes, et cette dame, était sa soeur. De retour au palais, le même vizir vient s'emparer du roi et le tue. Le prince peut s'échapper en rasant sa barbe, ses sourcils et se recouvrant de l'habit de calender. C'est ainsi qu'il finit par arriver à Bagdad et rencontrer les deux autres calenders. Zobéide lui permet alors de se retirer, mais il demande la permission d'entendre l'Histoire du second Calender, fils de Roi.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Dame Nicolas (Martinique) | ± 2¼ pages | Vu 4754 fois. | Tradition Orale
KHM 098 - Docteur Je-sais-tout (Doktor Allwissend) (Allemagne) | ± 1½ page | Vu 4741 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un pauvre paysan s'improvise docteur universel. Un seigneur le demande car il s'est fait voler son argent. À la table, le « docteur » dit « voici le premier » pour le premier plat mais le domestique était aussi le premier voleur. Même chose pour le second et le troisième. Le quatrième se cache dans la cheminée et le docteur le démasque en cherchant dans son abécédaire... Le seigneur lui donne de l'argent, et les voleurs aussi, pour ne pas être dénoncés.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Plaisant conte (Martinique) | ± 4½ pages | Vu 4731 fois. | Tradition Orale
Lai du Palefroi Vair (Histoire du cheval gris) (Europe) | ± 7¼ pages | Vu 4724 fois. | Tradition Orale
Une chevalier honorable, mais pauvre, est amoureux de la fille d'un riche seigneur. Il va voir son oncle pour qu'il plaide sa cause, mais ce dernier demande la main de la fille à son père, qui est un vieil ami. On réclame le cheval du chevalier ; la future mariée le montera. En route pour l'église, le cheval du chevalier s'écarte du groupe de vieillards s'en allant à la noce, et retourne à la demeure de son maître. Le chevalier fait chercher un prêtre qui les marie, lui et la fille du seigneur. Lorsque les gens ... de la noce ... reviennent, ils apprennent comment l'oncle a voulu duper son neveu, et réclament du seigneur qu'il donne sa bénédiction au mariage, ce qu'il fera.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 021 - Cendrillon (Allemagne) | ± 5½ pages | Vu 4722 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
La femme d'un homme riche meurt. Il se remarie un an plus tard avec une autre femme qui a deux filles. Ces dernières relèguent la fille de l'homme à des tâches ingrates et l'obligent à dormir près du feu, dans les cendres. L'homme ramène d'un retour de la foire des perles à l'une des filles, des beaux habits à l'autre, et un rameau à sa fille qui le plante près de la tombe de sa mère. Un bon jour le Roi donne un fête. Cendrillon veut y aller mais la belle-mère jette à trois occasions des lentilles dans les cendres. Cendrillon va pleurer sur la tombe de sa mère et sur le rameau devenu arbre un oiseau lance une robe et des pantoufles. Cendrillon va au bal danser avec le prince et après s'être cachée dans un pigeonnier, rivent chez elle. Le deuxième soir, après s'être cachée dans un arbre, revient chez elle. Le troisième soir, elle perd une pantoufle. Le prince vient à la maison et fait essayer la pantoufle. L'aînée se coupe un orteil inutilement ; l'autre soeur se coupe le talon. Puis Cendrillon met la pantoufle. Au mariage, deux pigeons crèvent les yeux des deux soeurs.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les trois bossus (France) | ± 6¾ pages | Vu 4721 fois. | Adolphe Orain
Un petit bossu riche marie une orpheline de seize ans gardée tour à tour par deux vieilles tantes avares et presque méchantes. Le bossu est jaloux et garde chez lui sa femme. Un jour, sa servante et la mariée invitent deux bossus à leur faire de la musique mais le mari revient. Elles cachent les bossus dans un coffre et lorsque c'est le temps de les faire sortir, ils sont mort. La servante demande au casseur de bois de jeter un bossu dans l'eau. Lorsqu'il revient, elle lui dit qu'il n'a pas réussi puisque le bossu est toujours là. Il jette le deuxième bossu dans la rivière et pensant que c'était le premier. En revenant, il rencontre le mari bossu qu'il prend pour le premier bossu qui serait encore sorti de la rivière. Il lui fend la tête en deux et le jette à l'eau et va se faire payer et raconte l'histoire. La jeune femme comprend que son mari et mort, dans la rivière, mais ne parle pas. Elle fait rechercher son mari (en vain), puis se remarie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La fée poussière (France) | ± 8½ pages | Vu 4717 fois. | George Sand
La narratrice se rappelle, lorsqu'elle était enfant, sa rencontre avec la fée Poussière. Une nuit, pendant qu'elle dormait, l'enfant a appelé par trois fois la fée qui est venue la chercher, pour lui faire faire le tour de l'évolution : des éruptions volcanique, de la naissance des coquillages, des poissons, des arbres, des reptiles, jusqu'au singe et à monsieur l'homme... Poussière, que tout cela !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

3. Être la bru de son mari : La fin de l’été (Canada) | ± 4 pages | Vu 4702 fois. | Rémi Savard
Un père porte son fils, Aiashesh, sur une île et l'abandonne. L'enfant appelle son grand-père qui vient le chercher et le ramène sur le continent. Aiashesh ne pourra chanter que s'il tire une flèche au ciel et une dans la terre. Pour retrouver son père, il doit passer à travers une peigne qui se transforme en forêt, sous de la résine avec l'aide d'un renard-chien, puis il doit contourner une falaise. Sa mère le reconnaît. Son père pose une peau de caribou que Aiashesh rejette. Aiashesh mange avec sa mère de la graisse. Son père veut qu'il chante. Il lance les flèches au ciel et dans la terre et chante. Le feu prend partout, et brûle la tente.  Aiashesh protège sa mère ; son père brûle. La graisse a fondu ; les animaux viennent y plonger : castor, caribou, perdix, lièvre.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Groac’h de l’île du Lok (France) | ± 8¾ pages | Vu 4692 fois. | Charles Émile Souvestre
Houarn et Bellah n'ont pas de quoi s'acheter une vache et un pourceau. Houarn décide de partir à l'aventure et Bellah lui donne un couteau qui brise les enchantements, une clochette qui fait entendre un son lors de périls et elle-même conserve le bâton magique. Houarn prend la route, arrive dans une auberge où il entend dire que sur l'île, reste une fée, la Groac'h, qui a un immense trésor. Sur l'île, sur le bord d'un étang, il trouve un canot en forme de cygne ; il embarque dessus et le voilà sous l'eau, qui arrive dans le royaume de la Groac'h. Elle lui donne à boire des vins et il accepte de la marier contre une partie du trésor. Elle fait frire des poissons dans une poêle en or pour manger mais Houarn entend des murmures ; avec son couteau, il brise l'enchantement, et les poissons se mettent à parler : ce sont tous les hommes qui avant lui ont voulu le trésor et qui ont été transformés en poissons. La Groac'h revient et transforme Houarn en grenouille et, au même moment, sa clochette tinte. Bellah l'entend, prend son bâton magique qui se transforme en bidet rouge qui s'arrête devant une montagne ; des ailles lui poussent et il devient un oiseau. Sur la montagne, dans un nid, se trouve un petit nain qui s'avère être le mari de la Groac'h ; il explique que pour le délivrer lui-même ainsi que tous ceux retenus prisonniers, Bellah devra se costumer en garçon, aller dans le royaume de la Groac'h, lui prendre son filet d'acier, et la capturer. Bellah se rend donc dans le royaume de la Groac'h, et lui demande de pêcher un poisson avec un filet ; la Groac'h, ne se méfiant pas, lui prête le filet. Bellah l'emprisonne et la jette dans un puits. C'est ainsi que tous sont sauvés et que Bellah et Houarn repartent avec assez d'argent pour acheter des terres et devenir fermiers.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’Oiseau bleu (France) | ± 28¾ pages | Vu 4673 fois. | Marie-Catherine d' Aulnoy
Un roi est inconsolable à la mort de la reine, jusqu'à ce qu'il se présente au château une femme habillée de noir, pleurant et sanglotant. Ils pleurent ensemble, pleurent moins, ne pleurent plus, et se marient. La roi avait une fille jolie et gentille, Florine ; la reine une fille laide et méchante, Truitonne.  Le roi Charmant se présente au château et tombe en amour avec Florine, au désespoir de la reine et Truitonne. On enferme Florine dans une tour ; mais Charmant la retrouve. Truitonne se fait passer pour Florine, et Charmant lui donne sa bague ; elle l'amène ensuite voir la fée Soussio, sur une chaise volante traînée par des grenouilles ailées. Après vingt jours, la fée transforme Charmant en Oiseau Bleu pour une durée de sept ans. L'Oiseau retrouve Florine à la tour, et lui apporte des diamants et autres présents. Deux ans plus tard, la reine apprend que Florine et l'Oiseau se voient ; elle fait mettre des rasoirs dans les arbres et l'oiseau est blessé. Heureusement, l'enchanteur, son ami, le retrouve et le ramène avec lui. Il ira voir la fée pour faire un arrangement ; elle redonne son apparence à Charmant, et lui il embellit Truitonne ; ils pourront ainsi se marier. Pendant ce temps, le père de Florine est mort et le peuple a chassé la reine. Florine se déguise en paysanne, se noircit avec de la suie, comme une Souillon, et part à la recherche de Charmant. En chemin, une vieille lui donne quatre oeufs qui lui serviront : à franchir une montagne d'ivoire ; à en descendre une autre lisse comme un miroir ; à faire un petit carrosse d'acier, pour donner à Truitonne contre la permission de dormir dans le cabinet des Échos ; à faire un pâté de six oiseaux, pour dormir encore dans le cabinet des Échos. Enfin, Charmant, qui n'a pas pris sa drogue avant de dormir, l'entend et la retrouve. L'enchanteur et une fée fameuse arrivent et sont plus fort à deux que la fée Soussio. Charmant et Florine se marient et Truitonne est transformée en truie...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La princesse aux cheveux d'or (Russie) | ± 1 page | Vu 4668 fois. | Léon Tolstoï
La marâtre demande au tzar d'exiler sa fille. Dans le désert, dans les montagnes, sur une île déserte, enterrée vivante dans un tronc... Elle se retrouve au Japon, devient un vers à soi, puis papillon qui se met à pondre. Depuis le Japon cultive les vers à soie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...